ACTUALITE

Révision constitutionnelle : Vers un 3ème mandat pour Ouattara en Côte d’Ivoire?

La chefferie traditionnelle donne son accord pour le projet de modification de la constitution ivoirienne

Nouvelle constitution : Dans le cadre de la révision constitutionnelle prévue pour fin 2016, le chef de l’état ivoirien poursuit sa série de consultations à travers le pays. Après les partis politiques, le président ivoirien a échangé le mercredi 8 juin 2016 avec les chefs traditionnels. Ces derniers lui ont témoigné leur soutien pour la réforme de la constitution qu’il souhaite engager en septembre. Mais plus important encore, ils souhaitent que la modification ouvre la voie à un possible troisième mandat présidentiel.

Nouvelle constitution : Les chefs traditionnels disent oui à la réforme d’Alassane Ouattara

La révision constitutionnelle était au centre des échanges ce mercredi 8 juin 2016 entre le président de la République et la chefferie traditionnelle en Côte d’Ivoire. Contrairement à l’opposition qui a barré la route à Ouattara sur son projet de nouvelle constitution, les rois ont en revanche été plutôt favorables à la révision de la législation du 23 juillet 2000. Cette rencontre marque ainsi une première victoire pour le chef de l’état qui recevra la société civile jeudi 10 juin pour poursuivre sa démarche consultative entamée depuis le mardi sur la nouvelle constitution. Les chefs traditionnels ont manifesté leur soutien au président ivoirien à tous les niveaux, y compris sur les sujets les plus sensibles comme l’instauration du fameux poste de vice-présidence et la mise en place d’une chambre de sénateurs.

Avis de la délégation traditionnelle sur la révision constitutionnelle

Nanan Amon Tanoé Désiré, à la tête de la chambre des rois et chefs traditionnels de Côte d’Ivoire a mis en avant la nécessité de

« simplifier les conditions d’éligibilité pour l’intérêt de la paix et mettre en avant la nationalité ». Poursuivant dans la même perspective, la délégation reçue par le président Ouattara souhaite également voir l’âge d’accession à la fonction présidentielle passer de « 40 à 35 ans ».

Mais l’annonce qui fera couler beaucoup d’encre est bien celle en rapport avec le nombre de mandat possibles pour les candidats au poste de fauteuil présidentiel.

Modifier la législation pour instaurer un troisième mandat ?

La chefferie traditionnelle et les guides religieux souhaitent voir le président aller plus loin dans le cadre de la réforme constitutionnelle en Côte d’Ivoire. Leur dernière doléance fera certainement moins plaisir aux partis d’opposition qui n’approuvent guère le projet du chef de l’état. La délégation des chefs traditionnels a souhaité voir le nombre de mandats présidentiels passer de 2 à 3 alors que l’actuelle législation n’en autorise que 2 non renouvelables. Pour l’instant l’éventualité d’un troisième mandat n’a pas encore été évoqué par le premier magistrat du pays, du moins de façon officielle. Le référendum qui se tiendra entre les mois de septembre et octobre 2016 lèvera le mystère autour de cette question assez sensible.

7,933 total views, 54 views today

3 Comments

3 Comments

Cliquez
  1. YOBOUE

    9 juin 2016 at 23 h 31 min

    très farfelue. les même qui trompent les hommes politiquent. aujourd’hui là je vais déconner. arretez ça les  » garants de nos traditions » je ne suis même pas d’accord avec cette vilaine proposition haaaa ça pas du toutt. thrrrrrrrr

  2. kofi

    10 juillet 2016 at 11 h 33 min

    « cette question assez sensible » mdr

  3. ci-news@cinews

    10 juillet 2016 at 13 h 16 min

    Bj Kofi, pourquoi à votre avis la question est sensible ?

    Cordia, léquipe de CIN (cotedivoire.news)

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cliquer et profiter
Haut