ACTUALITE

Mamadi Diané : après le Gabon, le conseiller de Ouattara a des ennuis au Sénégal

Mamadi Diané à nouveau plongé dans un scandale après l’épisode de sa conversation téléphonique avec Jean-Ping, le candidat malheureux du récent scrutin présidentiel au Gabon. Suite à son limogeage en Côte d’Ivoire pour ingérence dans les affaires gabonaises, l’ex-conseiller du président Ouattara défraie encore la chronique avec un autre scandale, des commissions illicitement touchés par ce proche du chef d’Etat ivoirien dans l’affaire SUDATEL au Sénégal.

Un proche du président ivoirien démis de ses fonctions

C’est par un décret présidentiel que le conseiller d’Alassane Ouattara, Mamadi Diané, a été démis de ses fonctions depuis le mardi 30 août dernier. La destitution de ce proche du président ivoirien à fait la une de l’actualité en Côte d’Ivoire et continue toujours de faire couler de l’encre sur les réseaux sociaux, suscitant diverses réactions et de nombreuses interrogations. Une conversation téléphonique aurait eu lieu entre cet homme issu de l’entourage du chef d’Etat et Jean-Ping, ex-commissaire de l’Union Africaine et candidats aux élections présidentielles du Gabon. Dans cette fuite audio relayée en long et en large sur les réseaux sociaux, l’ex-conseiller du président ivoirien est entendu sur la bande audio, donnant à l’opposant gabonais des directives à suivre dans le cadre du scrutin présidentiel. Au regard de son ingérence dans cette affaire qui ne concerne que les gabonais, Mamadi Diané a été relevé de ses fonctions mardi dernier. Mais c’est à croire que cet homme d’état n’est pas encore tiré d’affaire car il vient d’être cité dans un autre scandale qui a éclaboussé cette fois depuis le Sénégal.

De nombreux mystères autour de la destitution de Mamadi Diané

48 heures après la déchéance du conseiller d’Alassane Ouattara, de nombreuses questions restent encore irrésolues. L’homme aurait-il agi de son propre chef ou suivant des instructions venant d’une tierce personne ? Sur les réseaux sociaux, les tendances sont partagées. Une partie des internautes soutien que Mamadi Diané n’a fait qu’exécuter ‘‘des ordres venant d’en haut’’, qu’il ‘‘est seulement un pion manipulé par ses supérieurs’’. Cependant, une autre partie des internautes ivoiriens se disent indignés par cette attitude de ce conseiller proche du président ivoirien : « c’est une honte pour toute la Côte d’Ivoire, il déshonore son pays en s’ingérant dans une affaire qui ne le concerne pas », « la justice ivoirienne devrait plutôt le poursuivre car il ternit l’image de la Côte d’Ivoire », « je suis déçu du comportement d’un homme si haut placé. Son acte peut créer des tensions entre nos deux pays, il oublie que la Côte d’Ivoire a de nombreux ressortissants au Gabon, il aurait dû penser à cela avant d’agir ainsi ». Si l’épisode gabonais est une page qui se tourne peu à peu, en revanche les ennuis ne font que commencer pour ce proche conseiller d’Alassane Ouattara démis de ses fonctions il y’a de cela 48 heures.

L’ex-conseiller de Ouattara dans un scandale au Sénégal

La presse ivoirienne en parle très peu, sinon quasiment pas mais au Sénégal le nouveau scandale dans lequel se retrouve Mamadi Diané après celui du Gabon figure en grand titre de plusieurs journal sénégalais. Selon le quotidien Libération, l’ex-conseiller de Ouattara est l’un des suspects activement recherchés dans le cadre de l’affaire SUDATEL. L’affaire qui remonte à plus d’une dizaine d’années s’éclaircit peu à peu. Selon Thierno Ousmane Sy, l’ancien conseiller en TIC d’Abdoulaye Wade, l’ivoirien, PDG d’Amex International, serait plongé dans un gros trafic de recyclage de fonds illégaux. Interrogé par les enquêteurs, Ousme Sy n’est pas passé par quatre chemin pour vendre la mèche : « J’ai remis plusieurs montants à Mamadi Diané en différents endroits, dont Paris, Rio de Janeiro et Maroc. La dernière remise remonte à la période d’avant 2000. De temps à autre, Mamadi Diané me faisait le point sur le capital. Entre 2005 et 2009, il m’a restitué en plusieurs tranches entre 5 et 6 millions de dollars, virés dans mes comptes aux Etats-Unis », indique nos compatriotes de Dakaractu. Les prochains jours promettent d’être riches en révélations, tant au niveau de la Côte d’Ivoire que du côté sénégalais. Car pour l’heure, l’ex-conseiller ivoirien n’a toujours pas été entendu dans l’affaire SUDATEL depuis le début des enquêtes.

2,635 total views, 3 views today

Cliquez ici pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cliquer et profiter
Haut