ACTUALITE

Accord Côte d’Ivoire Eranove : bientôt une centrale électrique de 4000 MW

Dans le souci de renforcer sa capacité de production d’électricité, l’Etat de Côte d’Ivoire a signé le 5 septembre 2016 un accord avec le groupe français Eranove. Ce partenariat prévoit la construction d’une nouvelle centrale électrique d’ici l’horizon 2020 avec une capacité estimée à près de 4000 MW.

Par la voix du ministre ivoirien du pétrole et de l’énergie, la Côte d’Ivoire s’engage dans un nouveau partenariat avec la société française Eranove. Le lundi 85 septembre 2016, Adama Tougnara et Marc Albérola (DG du groupe hexagonal) ont procédé à la signature d’un accord en vue de ‘‘la construction, l’exploitation et la maintenance’’ d’une nouvelle centrale électrique sur le territoire ivoirien, indique le communiqué ministériel. Cette initiative devrait permettre à l’Etat ivoirien d’augmenter considérablement sa production énergétique dans les années à venir pour garantir l’accès de l’électricité à toute la population ivoirienne : « Ce nouveau projet contribuera à ce que la Côte d’Ivoire puisse doubler sa capacité énergétique, actuellement évaluée à 2000 MW, pour atteindre 4000 MW d’ici 2020, soit l’installation en 5 ans de la même capacité que celle installée en 51 ans », précise Adama Toungara. En ce qui concerne le financement de ce projet, aucune des deux parties signataires n’a voulu communiquer sur le coût de la nouvelle unité de production électrique verra le jour d’ici les cinq prochaines années.

De nombreux accords entre la Côte d’Ivoire et Eranove

Le groupe français n’est pas à son premier partenariat avec l’Etat ivoirien. A travers sa filiale CIPREL (Compagnie ivoirienne de production d’électricité, détenue à 83% par Eranove), la multinationale française est présente depuis des décennies sur le territoire ivoirien. Elle travaille en étroite collaboration avec la CIE et la SODECI pour assurer la fourniture en eau et en énergie au pays. Il est même le principal actionnaire de la Compagnie Ivoirienne d’Electricité. Eranove détient aussi des actions au sein d’AWALE Corporation, une startup spécialisée dans la transmission des données via le réseau électrique ivoirien. En mars 2014, le groupe avait signé un accord avec la Côte d’Ivoire pour la construction et l’aménagement de deux barrages hydroélectrique dans le Cavally, à Tiboto et à Tahibli.

Un groupe bien implanté dans la sous-région

Le territoire ivoirien n’est pas le seul espace en Afrique où exerce le groupe africain. La société dirigée par Vincent Le Guennou sera sans appel est également en activité au Sénégal grâce à son partenariat avec la SDE qui remonte à 1996 et présente en RDC depuis environ 3 ans.

2,389 total views, 18 views today

Cliquez ici pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cliquer et profiter
Haut