ACTUALITE

Un train s’écroule sur la ligne ferroviaire Côte d’Ivoire – Burkina Faso

Un train de marchandise quittant la Côte d’Ivoire en direction du Burkina Faso s’est écroulé en plein après-midi dans la journée du mardi 6 septembre 2016. L’accident s’est produit dans la ville de Dimbokro située à environ 250 kilomètres d’Abidjan la capitale. Mis en service il y’a plus d’un siècle, le chemin de fer a cédé sous le poids de la locomotive sans occasionner des dégâts matériels importants ni faire de victimes.

Cela maintenant un peu plus de 24 heures qu’une catastrophe a été évitée sur la ligne ferroviaire reliant la Côte d’Ivoire au pays voisin du Burkina Faso. Dans la journée du mardi 6 septembre 2016, un train de marchandise reliant l’axe Abidjan – Ouagadougou s’est écroulé dans la ville de Dimbokro avec de nombreuses cargaisons à bord. Le pont sur lequel tentait de passer la locomotive pour poursuivre son trajet jusqu’à sa destination est tombé en ruine sans même que l’engin ne puisse le traverser :

« le train venait d’Abidjan. Le pont s’est plié au passage du train. Les deux locomotives et les wagons ne sont pas tombés dans l’eau mais la ligne est coupée. »,

rapporte l’AFP d’un témoin présent sur les lieux. Les dégâts matériels sont largement visibles mais aucune perte en vie humaine n’est à déplorer heureusement. En revanche, l’un des deux conducteurs qui étaient à bord de l’engin a été légèrement blessé. Vieille de plus de 100 ans, le pont métallique du fleuve N’Zo a vécu ses dernières heures dans la journée du mardi avant de céder sous le poids de l’âge.

Une perturbation du trafic Côte d’Ivoire Burkina Faso

L’accident du train de marchandise intervient au plus mauvais moment, c’est-à-dire à quelques jours avant la fête de Tabaski. Des dizaines de milliers de moutons devaient transiter en provenance de Ouagadougou vers Abidjan pour éviter une pénurie de moutons qui pourrait occasionner la surenchère sur le marché. Mais les acteurs de filières sont à pied d’œuvre pour analyser les voies et moyens possibles pouvant permettre d’approvisionner le marché ivoirien avant le jour de la fête.

A quand la réhabilitation ?

Pour que le chemin de fer Abidjan Ouagadougou soit à 100% opérationnel, il faudrait cinq années de travaux de réhabilitation. Le coût des réparations est également connu. Pour remettre en service la liaison ferroviaire commune à la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso, il faudra mettre sur la table la bagatelle de 262 milliards de francs Cfa.

3,890 total views, 9 views today

Cliquez ici pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cliquer et profiter
Haut