ACTUALITE

Télécoms en Côte d’Ivoire : l’opérateur Greenn revient sur le marché ivoirien

Opérateur GreenN en Côte d'Ivoire

En dehors des 3 sociétés de téléphonie qui dominent le marché des Telecoms en Côte d’Ivoire, le gouvernement ivoirien vient de donner son feu vert pour l’arrivée d’un nouvel opérateur de téléphonie mobile. Orange, Mtn et Moov auront pour prochains concurrents le lybien LPTIC, la multinationale détentrice de Greenn Network. La décision d’octroyer une nouvelle licence à une société de télécommunication a été annoncée en conseil des ministres le 14 septembre 2016.

Le secteur des Télécoms en Côte d’Ivoire se prépare à l’arrivée d’un nouvel concurrent, ou du moins au retour d’un ancien opérateur qui a eu du mal à faire son chemin sur le marché ivoirien. L’octroi d’une licence de téléphonie à une 4ème maison de téléphonie est l’un des sujets qui ont marqué l’actualité ivoirienne au cours de cette semaine. A l’issue du conseil des ministres qui s’est tenu le septembre 2016, le gouvernement a donné son feu vert pour le retour de Greenn sur le marché des télécommunications. Pour être plus précis, il s’agit en réalité de la venue du géant libyen LPTIC, sa société mère. L’arrivée d’une nouvelle entreprise de téléphonie mobile était déjà annoncée il y’a plusieurs mois de cela. Absorbés par la concurrence, les entreprises Comium, Warid et Café Mobile ont perdu chacun la licence qui leur permettait d’exercer en Côte d’Ivoire. Mais la filiale du libyen LPTIC a échappé de justesse aux sanctions du gouvernement en entamant dès le mois de février des négociations en vue de l’obtention de la 4G, la nouvelle licence sous laquelle opèrent désormais les trois grandes sociétés de téléphonie mobile présentent sur le marché : Orange, Mtn et Moov.

Enfin un concurrent de taille ?

Les entreprises de télécoms ayant précédemment perdu leur licence avaient du mal à faire face aux trois géants qui dominent ce secteur (près de 95% du marché des abonnés occupé par Orange, Mtn et Moov). Mais le porte-parole du gouvernement est plutôt optimiste quant à l’avenir de la 4ème société de télécommunication sur le sol ivoirien : « C’est un opérateur qui l’habitude des environnements difficiles », fait remarquer le ministre Bruno Koné, qui poursuit en affirmant qu’ « il fallait là quelqu’un qui a une forte capacité financière et également une forte technicité pour être capable de faire face à la concurrence aux trois autres opérateurs ».

De l’emplois dans le domaine des Télécoms en Côte d’Ivoire

L’arrivée du 4ème opérateur sur le marché ivoirien réjouira certainement les centaines d’employés qui autrefois exerçaient dans le secteur des télécommunications. Lorsque le DG de Koz a fui Abidjan, plus de 500 travailleurs de l’entreprise se sont retrouvés sous la paille. La venue de LPTIC est une véritable lueur d’espoir pour les plus chanceux car le libyen recrutera une partie du personnel de Comium ainsi que des autres sociétés écartées du secteur des télécommunications pour manquement à leurs engagements.

Droit d’auteur image de couverture : http://fr.123rf.com/profile_wavebreakmediamicro

4,343 total views, 9 views today

Cliquez ici pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cliquer et profiter
Haut