ACTUALITE

Déchets toxiques en Côte d’Ivoire : Qui se charge de la dépollution d’Abidjan ?

Déchets toxiques dépollution côte d'ivoire

Cela fait maintenant 10 ans que les déchets toxiques ont été déversés en Côte d’Ivoire, plus précisément dans le district d’Abidjan. En août 2006, le navire Probo Koala déversait 580 tonnes de boues chimiques sur 18 sites de la capitale économique ivoirienne. Suite à un accord financier passé avec l’Etat ivoirien, Trafigura s’est engagé à prendre en charge la dépollution des sites contaminés. Mais mène réellement les opérations sur le terrain ?

Les déchets toxiques déversés il y’a une dizaine d’années en Côte d’Ivoire restent l’une des urgences sanitaires prioritaires du moment. Après l’éclatement du scandale, une vaste opération de dépollution a été mise en place à Abidjan pour décontaminer les 18 sites touchés par ce drame écologique. Trafigura, affréteur du navire Probo Koala en 2006, a passé un arrangement avec l’Etat ivoirien pour le dédommagement des 100.000 victimes recensées dans la capitale ivoirienne. L’accord stipulait ensuite que l’affréteur aurait également à sa charge financière le coût des opérations de décontamination censées ‘‘prendre fin en décembre 2015’’, comme annoncé en septembre dernier par Bruno Koné, le porte-parole du gouvernement ivoirien. Mais ce délai sera prorogé ‘‘jusqu’en décembre 2017’’ car les opérations de décontamination ont été ‘‘réalisés à 75%’’, explique le porte-parole du gouvernement, sans toutefois avoir à se prononcer sur les différentes phases de déroulement de l’opération. Qui sont donc les sociétés qui s’occupent de dépolluer les 18 sites de la capitale ivoirienne ?

17.000 tonnes de terre de déchets toxiques à dépolluer

Si l’indemnisation des victimes de déchets toxiques a été confiée au Cabinet Leigh Day, la population ivoirienne en sait très peu en revanche sur les sociétés qui s’occupent d’assainir les terres polluées. A cet effet, il est important de préciser que le déversement des 580 tonnes de boues chimiques ont entraîné la contamination de ‘‘17.000 tonnes de terres polluées’’, précise le ministre ivoirien Bruno Koné.

Les sociétés en charge de la dépollution

Trois sociétés ont la charge de l’opération de dépollution des 18 sites contaminées :
• Le BNEDT (Chargé du transport et du traitement des tonnes de terres polluées pour les sites Alépé 1 et 2)
• Le CIAPOL, centre ivoirien antipollution (chargé de veiller au respect des différentes clauses liées à la dépollution des sites à Abidjan)
• Le Cabinet ENVIPUR (qui s’occupe du drainage des sites Coco Services d’Abobo Plateau Dokui)

11,016 total views, 9 views today

Cliquez ici pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cliquer et profiter
Haut