ACTUALITE

Commission de l’UA : La SADC soutient la candidature du Botswana

Pour succéder à Nkosazana Dlamini-Zuma à la tête de la commission de l’UA, le Botswana est l’un des pays qui a annoncé sa candidature à ce poste hautement stratégique au sein de l’Union Africaine. Pelonomi Venson-Moitoi, la ministre botswanaise des affaires étrangères qui représentera son pays, bénéficie déjà d’un soutien de taille, celui de la SADC.

L’actuelle ministre des AE du Botswana, Pelonomi Venson-Moitoi, candidate de la SADC à la présidence de la Commission de l’UA, a déclaré que sa vision de l’UA « est une organisation qui cherche à obtenir des résultats réels, poursuit des objectifs communs et envisage une Afrique intégrée, centrée sur les citoyens et prospère, en paix avec elle-même ».
La ministre botswanaise est titulaire d’une maîtrise en administration des sciences obtenue à l’Université de Central Michigan aux USA. Elle a également un doctorat honorifique en développement du capital humain de l’Université de Limkokwing ainsi qu’un prix d’excellence de l’Institute of local government au Botswana.

Les états de service de la candidate botswanaise à la commission de l’UA

Elle a été élue au parlement botswanais en 1999 et a depuis servi dans différents ministères notamment celui de l’éducation et du développement des compétences, des travaux, des transports et des communications, du commerce et de l’industrie. Mme Venson Moitoi a aussi servi pendant plus de deux décennies dans le secteur public avant de faire de la politique. Elle a occupé des postes de haut niveau au sein du gouvernement, tels que secrétaire permanent, secrétaire permanente adjoint et a siégé dans plusieurs comités d’organisations internationales comme l’Organisation internationale du travail (OIT).

Une élection reportée pour l’année prochaine

A l’occasion du 27ème sommet de l’UA qui s’est tenu à Kigali en juillet dernier, les dirigeants africains n’ont pas trouvé de consensus pour la désignation du successeur de la sud-africaine Nkosazana Dlamini-Zuma élue présidente de la commission de l’union africaine le 16 juillet 2012. Avant le jour du vote qui était prévu pour mi-juillet 2016, plus d’une dizaine de dirigeants africains se sont prononcés en faveur d’un report, eu égard des blocages internes au sein de l’organisation africaine. La sud-africaine restera donc en fonction jusqu’au mois de janvier 2017, date à laquelle l’on devrait connaître le prochain président de la commission de l’UA.

Source: KO/daj/lb/od/APA

417 total views, 18 views today

Cliquez ici pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cliquer et profiter
Haut