ACTUALITE

Les 20 villes les plus riches en 2020

Les 20 villes les plus riches en 2020

Dans les années à venir, les villes se porteront aussi bien que l’évolution des fortunes de leurs hommes d’affaires.

Les 20 villes les plus riches en 2020, auront gardé le cap dans l’accroissement de leurs entreprises. Tous les types d’industries capables d’engorger en son sein, un nombre grand de personnes devront être exploités.

20. Houston, fief du pétrole

Avec plus de deux millions d’habitants, Houston est la plus grande ville du Texas. Son industrie pétrochimique est l’une des plus importantes du monde. Aujourd’hui, la proportion demeure à presque 50% et elle s’est désormais fait une spécialité de la santé et de la recherche scientifique, avec le Texas Medical Center. La Nasa a également décidé d’y implanter son Centre Spatial dédié aux astronautes. Enfin, l’important port de la ville contribue à son dynamisme économique. En prévision future son PIB en 2020 atteindrait les 339 milliards dollars.

19. San Francisco, la ville du tourisme d’affaires

Son PIB en 2020 serait de 346 milliards dollars. San Francisco tire avant tout profit du tourisme d’affaires. En moyenne, la ville californienne attire chaque année 15,7 millions de professionnels qui dépensent 6,7 milliards de dollars. Plus de 60.000 entreprises sont installées, dont certaines de renom (Levi Strauss, Lucas Films).

18. Atlanta, s’investit pour la création d’emplois

Capitale de l’état de la Géorgie, Atlanta compte plus de 5 millions d’habitants et 13 sièges sociaux des 500 plus grandes entreprises du monde. Parmi les entreprises les plus connues, on trouve bien sûr Coca-Cola mais aussi CNN, Delta Air Lines et UPS. L’aéroport de la ville est le plus fréquenté du monde, s’enorgueillit la mairie. Il emploie à lui seul plus de 13.000 personnes. La capitale géorgienne elle s’en sort avec un PIB de 347 milliards en 2020.

17. Séoul, mise sur l’industrie des contenus numériques

La grande mégalopole asiatique de plus de 22 millions d’habitants, Séoul est la capitale de la République de Corée. Les poids lourds de l’industrie coréenne y sont installés comme entre autre Samsung, LG, Hyundai. La ville s’est spécialisée ces dernières années dans « l’industrie digitale de contenus », qui regroupe autant la création des jeux vidéo, que la fabrication des lecteurs de DVD. Une industrie dont la croissance annuelle moyenne s’élève à plus de 17 % et pour laquelle. Séoul compte plus de 6.000 entreprises.

16. Shanghaï, une croissance à deux chiffres depuis 14 ans

Shanghaï est la ville la plus dynamique économiquement du pays, avec une croissance à deux chiffres continue depuis 14 ans. Chaque année la ville s’enrichirait de 120 gratte-ciels supplémentaires. Depuis 2005, le port de la ville est devenu le plus grand du monde, avec une activité en hausse annuelle moyenne de 30 %. Seule difficulté, trouver un emploi aux 18 millions d’habitants que compte la ville. PIB 2020 : 360 milliards dollars.

15. Dallas, reine du pétrole, est devenue la Silicon Prairie

Dallas compte 5,8 millions d’habitants. Spécialisée dans l’industrie pétrolière et l’industrie de pointe, la ville a hérité du surnom de Silicon Prairie, en référence à la Silicon Valley. Cela grâce une forte concentration de fabricants d’ordinateurs et d’autres produits électroniques. La ville se présente également comme le second employeur des Etats-Unis dans le secteur des télécommunications. La ville vante la qualité de sa formation avec deux grandes écoles scientifiques classées parmi les dix plus performantes des Etats-Unis selon Business Week. PIB 2020 : 384 milliards dollars.

14. Hong-Kong la financière

Hong-Kong, avec 7 millions d’habitants, a bâti sa fortune sur une économie extrêmement libérale, où les taxes sont quasi inexistantes. Ce qui en a fait la 11e entité commerciale et la 3e place financière au monde. Sa bourse n’est devancée que par celles de Londres et New York. L’industrie y est en revanche très faible, et se concentre sur l’électronique et des technologies de pointe telles que l’optique. Résultat, près de 90 % de son PIB est réalisé par le secteur des services. PIB 2020 : 407 milliards dollars.

13. Sao Paulo, la ville qui en veut plus

Centre financier et industriel du Brésil, Sao Paulo et ses 18 millions d’habitants forment la plus grande ville de l’hémisphère sud. Elle concentre l’essentiel des activités industrielles du pays, au premier rang desquelles l’automobile, la métallurgie et l’aéronautique. Mais la ville mise également sur le tourisme, avec 70.000 manifestations diverses par an, et en développant sans cesse ses infrastructures. En moyenne, 15 millions de personnes se rendent à Sao Paulo chaque année. PIB 2020 : 411 milliards dollars.

12. Boston, le temple de la finance américaine

Capitale du Massachusetts, Boston compte moins de 600.000 habitants. Cela ne l’empêche pas d’être le centre économique de la Nouvelle Angleterre, qui rassemble six états. La ville est même le temple du monde de la finance et des assurances aux Etats-Unis, qui constitue le premier secteur de la cité. Le second est l’industrie de la santé, avec notamment le géant de l’appareillage médical Boston Scientific. Le troisième est l’industrie de pointe avec plusieurs entreprises informatiques. PIB 2020 : 413 milliards dollars.

11. Buenos Aires, ville de transit

Capitale fédérale de l’Argentine, Buenos Aires accueille avec plus de 13 millions d’habitants à peu près un tiers de la population du pays. Comme Sao Paulo au Brésil, elle concentre l’activité financière (troisième place financière d’Amérique du Sud) et industrielle du pays. La ville dispose d’un atout de poids avec son port, l’un des plus fréquentés du monde qui donne accès par voie fluviale au Brésil, à l’Uruguay et au Paraguay; Un atout conforté par la présence de deux aéroports, dont un international. PIB 2020 : 416 milliards dollars.

10. Washington s’est reconverti dans l’armement et l’électronique

Incapable de s’imposer comme ville marchande malgré la proximité du fleuve Potomac, elle a longtemps compté sur la présence du gouvernement pour son dynamisme économique. Celui-ci était ainsi le premier employeur de la ville. Aujourd’hui, elle a su se développer dans l’informatique et dans l’armement. Les nouvelles seront bonnes en 2020 pour la ville politique avec un PIB de 426 milliards dollars.

09. Osaka, berceau de l’innovation japonaise

Troisième ville du Japon avec 2,6 millions d’habitants, Osaka s’est tournée très tôt, dès le 17e siècle vers le commerce et l’industrie. La ville en a gardé une forte capacité d’innovation et d’adaptation, ce qui en 2020 lui donnera un PIB 2020 de 430 milliards dollars. On lui doit ainsi le premier supermarché japonais mais aussi l’invention des préparations alimentaires instantanées et les guichets automatiques. Fière de sa spécificité, Osaka, qui a accueilli l’exposition universelle de 1970, a même construit un Musée de l’entreprise et de l’innovation.

08. Philadelphie, du textile à l’agroalimentaire

Plus grande ville de l’état de Pennsylvanie avec 1,4 million d’habitants, Philadelphie est avant tout un port industriel, situé sur le Delaware. Longtemps spécialisée dans l’industrie textile et métallurgique, la ville a dû se reconvertir, en particulier dans l’industrie agroalimentaire. Son PIB sera de 440 milliards dollars.

07. Mexico compte sur les firmes étrangères pour sa croissance

Environ 20 millions de personnes peuplent la capitale fédérale du Mexique. La ville et sa région concentrent plus de la moitié de l’industrie mexicaine, avec plus de 40.000 sites, même si celle-ci se développe désormais davantage près de la frontière avec les Etats-Unis, où de nombreux sous-traitants se sont installés pour fournir les firmes américaines. Désormais, l’économie locale compte sur les services et sur l’implantation d’entreprises internationales pour sa croissance. Ce qui va lui valoir un PIB de 608 milliards dollars.

06. Paris attire les entreprises

En 2005, la capitale française comptabilisait 2,15 millions d’habitants. Paris gagne des habitants et des entreprises : 139 se sont implantées en 2005. Pour 2007, la Banque de France prévoit une hausse du chiffre d’affaires de l’industrie de 3,2% et des services marchands de 4,5 %. Quinzième ville plus riche en 2016, la ville de la mode pourrait faire de grands exploits en 2020 PIB 611 milliards dollars.

05. Chicago, céréales et hautes technologies font sa richesse

Plus grande ville de l’Illinois, troisième des Etats-Unis, avec 2,8 millions d’habitants, Chicago dispose d’une économie fortement diversifiée, facilitée par d’importantes infrastructures de transport : voies ferrées, routes, aéroport et port. Si Chicago est aujourd’hui l’un des premiers marchés au monde de céréales, la ville a également su faire travailler ensemble entreprises et universités sur divers secteurs de haute technologie, comme la téléphonie mobile. C’est un PIB 2020 de 645 milliards dollars.

04. Londres, une ville dédiée aux services et à la finance

Grande surprise du classement, car Londres est actuellement la ville plus riche. Mais surement que l’action du « Brexit » a eu un impact fort sur ses finances. La capitale anglaise est devenue l’un des centres de commerce et d’échanges internationaux les plus importants du monde. Son économie est ainsi très majoritairement orientée vers les services, avec 85% des emplois. Ses points forts sont les banques, les assurances et bien sûr l’activité boursière. Côté industrie, les principaux employeurs sont l’impression-édition, l’industrie énergétique et l’agroalimentaire. Moins satisfaisant son PIB en 2020 sera de 708 milliards dollars.

03. Los Angeles, la capitale mondiale de l’industrie du cinéma

Los Angeles, la ville du rêve américain, est la seconde plus grande ville des Etats-Unis, avec 4 millions d’habitants. Son économie est évidemment dominée par l’industrie du cinéma, à laquelle Hollywood a donné son nom. L’aéronautique et le pétrole, toujours présent, sont les ex-industries dominantes de la ville. Elles ont été remplacées par les finances, les télécommunications et la pharmacie. Le port de la ville conserve toutefois une activité importante. Le développement du cinéma sera plus qu’un pouce dans les poumons financiers de la ville des anges, PIB 2020 de 886 milliards dollars.

02. New York, centre mondial de la finance et des assurances

Plus grande cité des Etats-Unis, avec 8,1 millions d’habitants, siège des Nations unies, New York est l’une des plus importantes places financières du monde, avec sa bourse, le New York Stock Exchange, comme fer de lance. Les finances et assurances emploient ainsi 333.000 personnes. Ses principales activités industrielles sont l’imprimerie-édition, l’agroalimentaire, la chimie et la pétrochimie. La ville tire également profit du tourisme et de l’industrie du cinéma, qui y a fait ses débuts avant de migrer à Hollywood. Pour la cité financière le PIB en 2020 sera plus qu’onéreux, 1.561 milliards dollars.

01. Tokyo, une économie à la démesure de sa population

Plus que prévisible, avec la montée fulgurante des villes japonais dans les classements financiers. La capitale du Japon est également la ville la plus peuplée au monde, avec plus de 35 millions d’habitants. L’économie de la ville est à la démesure de sa population. Et son PIB en 2020 va suivre cette hausse plus ou moins extraordinaire de 1.602 milliards dollars. On y dénombre 800.000 entreprises et 8 millions de travailleurs. Les services, la finance et l’assurance composent l’essentiel de l’économie de la ville. Ces dernières années, même le port de la ville a connu une croissance telle qu’elle en a fait le deuxième port du Japon en valeur.

Cliquer et profiter
Haut