Cameroun : baisse de 2,61 milliards FCFA sur le pétrole tchadien

Le passage du pétrole brut tchadien par un pipeline a généra des droits de transit de l’ordre de 26,87 milliards FCFA entre janvier et octobre 2016, contre 29,48 milliards FCFA pendant la même période un an plus tôt, selon le Comité de pilotage et de suivi des pipelines (CPSP).

Les quantités de brut enlevés pendant la même période au terminal de Komé-Kribi I (Sud) ont suivi la même tendance, passant de 38,56 millions à 35,12 millions de barils.

Ce fléchissement, note-t-on, était déjà observable entre le 1er janvier et le 30 avril 2016, les enlèvements de pétrole tchadien passant de 15,79 à 14,17 millions de barils pour des droits de transit de 10,88 milliards FCFA, contre 12,07 milliards FCFA un an plus tôt.

Entre le 1er janvier et le 31 octobre 2015, rappelle-t-on, les droits de transit dudit brut avaient généré des revenus de l’ordre de 29,54 milliards FCFA pour le Cameroun, en hausse de 68,51% par rapport à la même période en 2014.

Le Cameroun et le Tchad ont procédé, le 29 octobre 2013, à une revue à la hausse desdits droits, la redevance passant ainsi de 195 à 618 FCFA le baril de brut.

Long de 1070 kilomètres, l’oléoduc Tchad-Cameroun part des champs pétrolifères de Doba pour traverser le territoire camerounais sur près de 890 kilomètres, de la frontière nord-est avec le Tchad jusqu’au terminal de Komé-Kribi I.

Deux sociétés, la Cameroon Oil Transportation Company (COTCO) et la Tchad Oil Transportation Company (TOTCO), qui constituent par ailleurs le Comité de pilotage et de suivi, sont respectivement propriétaires des tronçons situés de part et d’autre de la frontière dont elles assurent l’exploitation et l’entretien.

Source : FCEB/od/APA

7,827 total views, 18 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Cotedivoire.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !