in

Législatives ivoiriennes: 49 candidats sont validés

Le Bureau ivoirien du droit d’auteur (Burida) a publié, vendredi, une liste de ‘’49 candidats’’ autorisés à diffuser des œuvres de l’esprit de l’institution pour les élections législatives de dimanche.

Sur 1. 337 candidats sollicitant les 255 sièges que compte le Parlement ivoirien, seules 49 personnes ont pu satisfaire aux conditions d’utilisation des œuvres de l’esprit, à en croire la liste rendue publique par le Burida, ce vendredi, dernier jour de la campagne électorale.

Parmi ces candidats ‘’en règle’’ vis-à-vis de la maison des auteurs, figurent les ministres-candidats Hamed Bakayoko, Maurice Bandaman, Affoussiatou Bamba-Lamine, Paul Koffi Koffi, Coulibaly Sangafowa et Sidi Tiémoko Touré.

A lire :
Commission électorale indépendante rassure la communauté internationale
> L’image du president Ouattara Alassane décriée
> Des organisations de la société civile dénoncent la  « courte durée »

A eux, s’ajoutent le Président de l’Assemblée nationale, Guillaume Kigbafori Soro, le secrétaire général de la Présidence de la république, Amadou Gon Coulibaly, l’inspecteur général de l’Etat, Niamien N’goran ainsi que le directeur général des Douanes, Issa Coulibaly, tous candidats sous la bannière du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP).

Les candidats indépendants Akoto Kouassi Olivier, Yasmina Ouégnin et Digbeu Marie Josepha …se sont également, acquittés de la redevance du Burida.

Citant la directrice générale du Burida, Mme Irène Vieira, David Kouamé, responsable de la communication joint au téléphone a appelé au sens de ‘’civisme’’ des candidats pour venir s’acquitter de la redevance dont le montant varie de ‘’150. 000 à 300.000 FCFA en fonction de la taille de la population’’, a-t-il précisé.

‘’Le PCA a été clair sur ce sujet. Tous les candidats paieront la redevance même après les élections. Le Burida passera par tous les moyens pour qu’ils payent’’ a espéré M. Kouamé rappelant qu’après la présidentielle de 2015, ‘’une candidate malheureuse est venue payer sa redevance, librement’’.

Mardi, dans une note adressée aux  » candidats aux élections législatives  » et diffusée dans la presse, le Burida rappelait aux concernés que son autorisation est  » obligatoire, conformément à la loi relative au droit et aux droits voisins, avant toute diffusion publique de musique, de film et de toutes autres œuvres de l’esprit » pendant les campagnes électorales.

Source : HS/ls/APA

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

« Se retirer du pouvoir » a demandé L’OCI à Jammeh de renoncer au pouvoir

CAN Beach soccer 2016 : le Maroc ouvre la succession de Madagascar