Résultats Législatives 2016 CI: plus de 110 sièges pour le RHDP après les 1ères proclamations

Les résultats provisoires des élections législatives du 18 décembre 2016 en Côte d’Ivoire sont enfin tombés. Selon les premières proclamations de la CEI qui ont débuté dans la matinée du lundi, la coalition du RHDP aurait déjà plus de 110 sièges sur les 225 fauteuils de l’Assemblée nationale ivoirienne.

Les résultats des élections législatives 2016 en Côte d’Ivoire sont partiellement connus depuis un peu plus de 24 heures. Sur les 225 élus qui siègeront pour cinq ans à l’Assemblée nationale, le Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) conserve sans surprise la majorité des sièges de l’Hémicycle ivoirien avec déjà plus de 110 députés. Une autre tendance qui n’est pas passée inaperçue dans ce scrutin législatif, la percée spectaculaire des candidats indépendants qui raflent déjà une cinquantaine de sièges à l’Assemblée. Des surprises lors des proclamations, il y’en a eu aussi bien du côté de la coalition au pouvoir que du côté de l’opposition ivoirienne. Le RHDP a été battu dans certaines circonscriptions stratégiques, aussi bien à l’intérieur du pays qu’au niveau d’Abidjan la capitale. A Yamoussoukro ou encore à Toumodi, les candidats présentés par le Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix ont été mis en déroute dans les indépendants, les grands outsiders de ces législatives 2016. Zoom sur les premières tendances du scrutin législatif du 18 décembre dernier en Côte d’Ivoire.




Vous avez peut être manqué:
> Le RHDP donne une majorité confortable à Ouattara avec 167 sièges
Après les législatives, l’Union Africaine fait des recommandations
Voici les résultats définitifs selon la CEI

Faible moisson de l’opposition ivoirienne aux législatives 2016

Après avoir boycotté le scrutin législatif qui a suivi l’élection du président Ouattara en 2010, les partis d’opposition se sont relancés dans la course cette année. Avec la participation de l’opposition au vote, de nombreux observateurs s’attendaient à un vote sanction contre le gouvernement ivoirien. Contre toute attente, le retour du FPI, principal parti d’opposition en Côte d’Ivoire, ne changera rien à la donne. Fragilisé par des querelles de succession quelques mois après l’arrestation de Laurent Gbagbo, le Front populaire ivoirien ne compte que 2 représentants sur les 225 parlementaires qui siègeront à l’Assemblée nationale. Le Lider de Mamadou Koulibaly ne fait pas mieux que le parti dirigé par Affi N’Guessan. Un seul fauteuil pour la formation politique de l’ancien député de la circonscription de Koumassi. Evincé du gouvernement à quelques semaines des élections législatives, l’UDPCI de Mabri Toikeusse, l’ex-ministre du plan et du développement en Côte d’Ivoire, réussit tout de même à remporter 6 sièges. Toutefois, ces tendances moroses du côté de l’opposition ivoirienne pourraient à tout moment évoluer car nous sommes toujours au stade des proclamations provisoires. Un peu plus de 40% des résultats du scrutin législatif sont encore attendus, dont certains seront connus dans la journée de ce mardi 20 décembre 2016.

La percée des indépendants, une tendance qui profitera au RHDP ?

EN dehors de la coalition qui totalise plus de 110 sièges selon les proclamations provisoires, la bonne opération dans ce scrutin revient aux candidats indépendants. A en juger par les chiffres donnés par la Commission électorale indépendante, environ une cinquantaine de nouveaux élus au parlement sont des candidats indépendants. Même si cette percée est remarquable, elle ne devrait guère réjouir les partis d’opposition. L’expérience a démontré que la plupart des élus indépendants finissaient par se ranger derrière le pouvoir en place. En gros, les quelques 50 députés indépendants fraîchement élus sont de potentiels parlementaires qui pourraient rejoindre le RHDP.

L’incroyable déroute du pouvoir en place à Cocody

Le Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix, représenté par la ministre Affoussiata Bamba Lamine dans la circonscription de Cocody, était au coude-à-coude avec la candidate indépendante Yasmina Ouégnin. Contre toute attente, la fille de Georges Ouégnin a déjoué tous les pronostics en battant à la porte-parole adjointe du gouvernement, anciennement député de la commune d’Abobo. Victoire sans appel de Yasmina Ouégnin selon la CEI avec 56,86% du suffrage exprimé.

6,781 total views, 43 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Cotedivoire.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !