in

Alli Dele, l’espoir de Tottenham en ligue 1

20 ans seulement et Dele Alli a pris sur lui les réussites de Tottenham et commence à s’installer en équipe d’Angleterre.

Alli Dele est l’homme du match face à Chelsea. En un vrai coup de maître il a fait s’assombrit les cieux sur la tête des Bleues.  L’Angleterre du football a, depuis un demi-siècle au moins, développé une sorte de complexe messianique. Elle continue de vivre dans l’attente d’un sauveur qui ressemble au héros de bande dessinée. Et aucun joueur anglais n’a davantage ressemblé à ce héros que Steven Gerrard, l’homme des buts du bout du monde, contre Olympiakos, West Ham, Milan. Mais le destin comme par hasard, a voulu que ce soit l’un de ses fidèles admirateurs, qui en prenne la relève. Gros plan sur ce jeune milieu prometteur au parcours atypique, en forme de bouffée d’oxygène pour le football anglais.

Adopté à 14 ans, il développe une mentalité de gagnant

Alli Dele est né et a grandi à Milton Keynes. Dans son adolescence, il était obsédé par le capitaine des Reds, au point de changer de chaussures aussitôt que son héros avait adopté un nouveau modèle. Mais ce n’était pas chose facile quand on sait que son père nigérian avait abandonné la famille pour refaire sa vie au Texas. Sa mère anglaise étant alcoolique, décida de faire adopter son fils quand il avait quatorze ans. Un choix difficile mais qui s’avéra un choix d’une grande sagesse au bout du compte: ce n’était pas le geste d’une femme égoïste, mais un sacrifice dont elle était la première victime.

Alli fut recueilli par les parents de l’un de ses coéquipiers des MK Dons, Harry Hickford. Dès lors, il  s’épanouit dans son nouvel environnement, ballon au pied ou plume à la main. En enfant brillant, il quitta l’école avec neuf GCSE brevets d’excellence de l’éducation secondaire britannique acquis avec de bonnes notes. C’est aussi pour cela que l’on croit en lui.

L’explosion d’Alli n’est pas qu’une excellente nouvelle pour l’Angleterre, qui emmènera à l’Euro l’une des sélections les plus jeunes de la compétition, mais pour le football anglais dans sa globalité. Voilà longtemps que les recruteurs des clubs de Premiership avaient détourné leurs yeux des divisions inférieures de la League pour porter leur regard au-delà des frontières.

Le nouveau souffle de la Ligue 1

Des scouts qu’on ne voyait jamais sur quelque terrain de League One que ce soit demandent maintenant des ‘passes’ pour aller voir jouer James Maddison, le meneur de jeu de 19 ans de Coventry City. Sam Byram, un autre adolescent à surveiller, vient de quitter Leeds United (D2) pour rejoindre West Ham. Et au grand plaisir, il a déjà fait des débuts parfaitement réussis, contre Manchester City (2-2), le week-end dernier. Arsenal serait prêt à payer près de 8 millions d’euros pour l’attaquant de Charlton Athletic Ademola Lookman (18 ans).

La liste est longue et on pourrait y rester deux jours. Les recruteurs ont compris que de petits héros sont à leur nez. C’est comme si la réussite d’Alli avait fait prendre conscience aux clubs de l’élite que les pépites qu’ils allaient prospecter ailleurs étaient peut-être là, à portée de leurs mains. Même s’il est improbable que celles qu’ils dénicheront soient aussi brillantes que la merveille pêchée par Tottenham à Milton Keynes.

Merci de donner une note

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Stérilité couple

L’infertilité et vie de couple : les conseils des psychologues

Côte d’Ivoire : Didier Drogba la main sur le cœur pour des enfants