Les 10 meilleurs artistes africains

L’Afrique compte aujourd’hui un nombre incalculable d’artistes chanteurs aussi talentueux les uns que les autres. En prenant en compte les succès, les récompenses et autres distinctions, voici le classement des 10 meilleurs musiciens africains.

A la différence du top 10 des artistes africains les plus riches de l’année 2016, le classement des dix meilleurs chanteurs du continent noir est un podium exclusivement réservée aux grandes célébrités de la musique africaine. Sans trop s’attarder sur l’argument financier, ce tableau prend en compte un certain nombre de critères liés à la notoriété en Afrique et sur le plan international également. Ces dix artistes, considérés comme les meilleurs du continent noir, connaissent ou ont connu une carrière musicale exceptionnelle marquée par plusieurs distinctions nationales comme internationales. Ces musiciens qui composent ce top ont également joué dans les plus grandes salles de spectacle au monde devant des dizaines de milliers de personnes. Loin de vouloir soumettre ces grandes sommités africaines à un classement, nous allons tout simplement vous dresser la liste des dix meilleures voix de la musique africaines qui nous viennent de différents pays.

Manu Dibango (Cameroun)





Né le 12 décembre 1933 dans la ville de Douala, Manu Dibango est actuellement considéré comme le plus grand artiste chanteur du Cameroun et figure aussi parmi les sommités africaines mondialement connues sur la scène musicale. Fort d’une discographie composée de plusieurs dizaines d’albums, le célèbre saxophoniste camerounais a été décoré en juillet 2010 chevalier de la Légion d’Honneur par le président français de l’époque Nicolas Sarkozy.

Alpha Blondy (Côte d’Ivoire)

De son vrai nom Seydou Koné, Alpha Blondy occupe actuellement la première place du top 10 des artistes ivoiriens les plus riches. Avec une discographie composée de plus de 15 albums, cette grande sommité de la musique ivoirienne s’est imposée au fil des années comme le plus chanteur reggae en Afrique. Des millions de musiciens paieraient chers pour avoir une carrière aussi prolifique que celle d’Alpha Blondy.

Salif Keïta (Mali)

Né le 25 août 1945, le chanteur malien a connu une carrière aussi prolifique que celle du footballeur malien portant le même nom. A tous ceux qui ne le sauraient pas, le Mali compte deux grandes célébrités du nom de Salif Keïta, l’un connu dans la musique et l’autre une ancienne gloire du football africain. L’artiste Salif Keïta est bien sûr celui qui retient notre attention dans notre cas. Malgré la marginalisation des albinos dans son pays, le chanteur malien a réussi à se frayer un chemin au beau milieu de toutes les grandes sommités de la musique au Mali. Certains le considèrent même comme le meilleur chanteur de son pays. Après une distinction aux Koras Awards de 2004 en Afrique du Sud, Salif Keïta sera également récompensé à l’édition 2010 des victoires de la musique suite à sa nomination dans la catégorie « Album musiques du monde de l’année ».

Cheb Khaled (Maroc)

De son vrai nom Khaled Hadj Ibrahim, le chanteur algérien Cheb Khaled est aussi surnommé « le roi du Raï » dans son pays. Son single à succès baptisé « Aïcha », sorti en 1996, a fait le tour de la planète et figure parmi les tubes africains les plus repris par des chanteurs au monde. En dehors de cette chanson qui a connu un succès mondial, le chanteur compte à son actif une discographie composée de plus de dix albums. En 2013, Cheb Khaled a officiellement abandonné la nationalité algérienne pour prendre la nationalité marocaine, une décision qui avait suscité la grosse colère de ses fans, en particulier son premier public typiquement algérien.

Hugh Masekela (Afrique du Sud)

Né le 4 avril 1939, Hugh Masekela est l’un des plus grands chanteur Jazz que le continent africain ait connu jusqu’à ce jour. Après avoir sorti un premier opus en 1962, le trompettiste et cornettiste sud-africain se fera connaître sur la scène mondiale en 1968 grâce à son single « Grazing in the Grass » qui sera l’un de ses plus grands succès au niveau mondial. A titre de rappel, le chanteur sud-africain a réussi l’exploit de détrôner à plusieurs reprises le titre Jumping Jack Flash des Rollings Stones dans des classements internationaux.

2 Face Idibia (Nigéria)

De son vrai nom Innocent Ujah Idibia, le chanteur 2 Face Idibia occupe la cinquième place du top 10 des artistes nigérians les plus riches. Son tube « African Queen » a été l’un de ses plus grands succès sur la scène musicale. Même si aujourd’hui la concurrence fait rage au Nigéria avec l’émergence de plusieurs grosses pointures de la musique, 2 Face Idibia reste l’un des précurseurs de la musique moderne nigériane.

Fally Ipupa (RDC)

Né le 14 décembre 1977, Fally Ipupa a débuté sa carrière en tant que danseur du célèbre chanteur congolais Koffi Olomidé qui n’est plus à présenter. Après plusieurs années passées au service du Quartier Latin (groupe musical formé par Koffi Olomidé), Fally Ipupa décide de prendre son envol tout seul en 2006 en sortant son premier album batpisé « Droit chemine ». Ce premier grand succès propulsera le chanteur de la RDC sur la scène africaine et internationale. Même s’il reste encore loin du record d’un Koffi Olomidé ou de feu Papa Wemba, Fally Ipupa se positionne actuellement comme l’un des meilleurs musiciens congolais de sa génération.

Angélique Kidjo (Bénin)

De son vrai nom Angélique Kpasseloko Hinto Hounsinou Kandjo Manta Zogbin Kidjo, la chanteuse béninoise Angélique Kidjo n’est plus à présenter sur la scène musicale africaine comme internationale. Les prix et récompenses internationales décrochées par cette icône de la musique béninoise ne se comptent plus : Grand Prix des Musiques du monde de la SACEM ; Médaille du Président de la République italienne ; Prix de la Meilleure artiste féminine africaine aux Kora Music Awards ; Meilleur album de musiques du monde aux Grammy Awards de 2007, pour ne citer que ces distinctions. Certains la considèrent déjà comme la plus grande chanteuse du continent africain.

Koffi Olomidé (RDC)

Dresser un tableau des meilleurs artistes africains sans mentionner le nom de Koffi Olomidé peut passer pour un crime de lèse-majesté en République Démocratique du Congo. Avec le décès de Papa Wemba, il est désormais considéré comme le plus grand chanteur de la RDC, en dépit de certains scandales qui ont mis à mal sa réputation, notamment l’an dernier lorsqu’il porta de violents coups de pieds à une de ses danseuses à l’Aéroport International de Nairobi. Suite à cet acte de barbarie, Koffi Olomidé s’est retrouvé en prison pendant quelques jours avant d’être libéré sur décision de la justice.

Oumou Sangaré (Mali)

Une autre sommité de la musique malienne dans ce tableau, la chanteuse Oumou Sangaré. Son premier album bapitsé Moussolou se vendra à plus de 100.000 exemplaires en l’espace d’une semaine après sa sortie officielle en 1988. Mais c’est à partir de 1990 que ka carrière musicale de la chanteuse malienne prendra une dimension internationale. L’artiste se produira dans les plus grandes salles de concert au monde et recevra de nombreuses récompenses dont le prix UNESCO en 2001.

11,992 total views, 68 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Cotedivoire.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !