Université Nangui Abrogua de Côte d’Ivoire: affrontements chauffeurs de Gbaka et étudiants

Journée de mardi mouvementée devant l’université Nangui Abrogua, ex-campus Abobo-Adjamé. Dans la matinée de ce 17 janvier, des affrontements ont éclaté entre les chauffeurs de Gbaka et étudiants, première violence universitaire de la nouvelle année en Côte d’Ivoire.

L’université Nagui Abrogoua est actuellement secouée par des tensions suite à des affrontements qui ont opposé des chauffeurs de Gbaka aux étudiants ce 17 janvier 2017. Une manifestation estudiantine dans l’ancien campus Abobo Adjamé a viré à la violence dans la matinée de ce mardi, soit 24 heures après celle des élèves des établissements publics en Côte d’Ivoire. Des étudiants de l’université Nagui Abrogoua ont croisé le fer ce matin avec des conducteurs de véhicule de transport communs communément appelés « Gbakaman » dans le langage ivoirien. Les circonstances exactes de cette bagarre restent inconnues mais tout serait parti après des échauffourées entre des étudiants et un chauffeur de Gbaka. Immédiatement informé, la police a fait irruption sur les lieux pour faire règne l’ordre. Mais devant la colère des étudiants et conducteurs que rien ne semblait apparemment apaiser, les forces de l’ordre déployés sur les lieux dû faire usage de la violence pour tenter de disperser les manifestants en vue de rétablir le calme. Pour disperser la foule, la police n’a eu d’autres choix que de faire usage de Gaz lacrymogènes. Aucune victime dénombrée pour l’instant dans ces affrontements. Selon les informations dont nous disposons, l’accalmie serait de retour devant le campus Nangui Abrogua, la seconde université publique de la ville d’Abidjan. En marge de ces heurts, la journée a été de ce mardi 17 janvier a été aussi marquée par le report de la composition des étudiants de l’EPSS, l’Ecole Préparatoire de Science et de Santé de l’université Nanguy Abrogua.

Les étudiants de l’EPSS victimes de la grève des fonctionnaires ?

La composition des étudiants inscrits en EPSS, l’Ecole Préparatoire de Science et de la Sante, avait été initialement fixé au mois de décembre dernier. Mais la compo a été par la suite reportée en janvier, plus précisément pour ce mardi 17 janvier 2017. Un nouveau report a été annoncé le jour de l’examen en raison de la grève des fonctionnaires de Côte d’Ivoire qui court jusqu’au vendredi 20 janvier. Le cumul de retards peut avoir de lourdes conséquences sur le déroulement normal d’une année académique ou scolaire. Conscients de cette situation, les étudiants ont tout de même souhaité la tenue de leur compo ce mardi 17 janvier, au mépris de la grève qui paralyse la fonction publique entamée depuis le début de la nouvelle année qui démarre du mauvais pied pour le gouvernement ivoirien. En plus de la grogne populaire et de la grève des fonctionnaires, les élèves sont montés au créneau pour manifester contre la paralysie des cours. Dans la journée de lundi 16 janvier, le lycée Jean Mermoz a été attaqué par des élèves mécontents d’une grève susceptible d’impacter le bon fonctionnement de l’année en cours.

7,662 total views, 12 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Cotedivoire.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !