Mort de DJ Abobolais dans la nuit du samedi au dimanche 22 janvier

DJ Abobolais n’est plus, l’artiste est mort dans la nuit du samedi au dimanche 22 janvier 2017 après plusieurs passés en soins intensifs. Nouveau deuil au sein de la famille du coupé décalé et du showbiz ivoirien. Le décès a été confirmé par Serge Beynaud sur sa page Facebook.

DJ Abobolais vient de nous quitter, l’artiste et chorégraphe ivoirien est décédé selon nos informations dans la nuit du samedi 21 au dimanche 22 janvier 2017 à Abidjan. La mort du chorégraphe a été confirmée par l’un de ses confrères, l’artiste Serge Beynaud sur sa page Facebook aux alentours de 01 heure du matin, l’heure à laquelle le DJ serait probablement mort. Interné à la clinique Sainte Henriette d’Angré depuis son accident de circulation survenu le 12 octobre dernier dans la commune de Yopougon, les dernières nouvelles encourageantes sur l’état de santé du DJ avaient redonné de l’espoir à ses proches, à la grande famille du coupé décalé et surtout à tous les mélomanes ivoiriens qui attendaient son grand retour sur scène. Mais l’accident d’Abobolais aura eu raison de lui car le chanteur a tiré sa révérence cette nuit après plusieurs mois passés en hospitalisation. Aux dernières nouvelles, le chanteur était sur le point d’être évacué en Europe pour se faire soigner car l’accident lui avait laissé plusieurs séquelles dont « un traumatisme crânien très avancé », expliquait récemment le manager d’Abobolais.

Toute la famille du showbiz s’est mobilisée pour la guérison du DJ

Pour éviter à la grande famille du showbiz un nouveau décès, plusieurs artistes ivoiriens se sont mobilisés pour sauver Abobolais de la mort. Après le SOS lancé par la famille du chorégraphe et son manager, le chanteur Dj Leo a apporté une contribution financière qui s’élevait à 1.500.000 francs Cfa. Après le soutien financier apporté par Leo, Arafat a donné la somme de 1 million de francs Cfa comme sa participation pour les frais d’hospitalisation qui s’élevaient « à plus de 300.000 francs Cfa par jour ». En plus de cette modeste contribution financière pour les soins d’Abobolais, le Zeus d’Afrique a également lancé un appel aux autorités ivoiriennes pour que le Dj soit urgemment évacué en Europe comme l’avaient recommandé les médecins en charge de sa santé. La coalition des managers d’Abidjan Sud avait aussi organisé une soirée caritative le 4 janvier dernier pour soutenir l’artiste. Toujours dans le milieu du showbiz ivoirien, le Groupe Révolution s’est également manifesté pour soutenir la famille du chorégraphe en apportant une participation financière de 500.000 francs Cfa. L’artiste béninois connu sous le de Fanicko n’est pas resté insensible au SOS lancé par les proches du chorégraphe ivoirien. Le chanteur béninois a fait parvenir la somme de 500.000 francs Cfa à la famille d’Abobolais comme sa participation. Et aux dernières nouvelles, le ministre ivoirien Hamed Bakayoko avait décidé de prendre en charge tous les frais d’hospitalisation du Dj. Malheureusement, toutes ces mobilisations financières seront insuffisantes car le chanteur ivoirien décédera finalement dans la nuit du samedi au dimanche 22 janvier après plusieurs mois passés à lutter entre la vie et la mort.

Un décès que l’on aurait pu éviter ?

Après l’accident d’Abobolais qui remonte au 12 octobre dernier, il aura fallu attendre un peu plus de mois avant de voir cette grosse mobilisation financière de la famille du showbiz pour la guérison du Dj. Le décès du chorégraphe aurait-il pu être évité si les aides financières étaient arrivées un peu plutôt, c’est-à-dire au moment même de son accident ? La question reste posée.

4,203 total views, 10 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Cotedivoire.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !