Législative de Côte d’Ivoire à Divo : l’UDPCI attaqué en pleine campagne

La tension est montée d’un cran ce jeudi à Divo à 48 heures de l’élection législative dans la circonscription. L’UDPCI, le parti d’Albert Mabri Toikeusse a été attaqué en pleine campagne pour le scrutin législatif. Plusieurs véhicules ont été saccagés à l’occasion des heurts.

Jeudi très mouvementé pour l’UDPCI dans la commune de Divo à l’occasion de l’élection législative prévue pour le 28 janvier prochain. Le parti du docteur Albert Mabri Toikeusse, ex-membre du gouvernement et de la coalition RHDP, a été attaqué dans la journée de ce 26 janvier alors qu’il battait campagne pour le scrutin législatif du samedi. Plusieurs véhicules de campagne appartenant du cortège de l’Union pour la Démocratie et la Paix en Côte d’Ivoire ont été saccagés ce jeudi en présence même du président de la formation politique venu apporter son soutien à son candidat du nom de Famoussa Coulibaly. A l’occasion des heurts qui ont quelque peu perturbé le bon déroulement de cette dernière journée de campagne de l’UDPCI à Divo, le camion podium qui faisait aussi du cortège a été incendié dans la même matinée de jeudi. A quelques heures de cette élection législative cruciale pour le parti de Mabri Toikeusse, on assiste à un regain de tension dans la circonscription où l’UDPCI avait dans un premier temps été déclaré vainqueur par la CEI, avant l’invalidation des résultats des législatives de la commune par la Commission électorale indépendante.

Qui est responsable de l’attaque subie par l’UDPCI en pleine campagne ?

Pour l’instant, les auteurs de ces actes de vandalisme ne sont pas encore identifiés mais les tous les soupçons semblent pointés du doigt la responsabilité de certains partisans de Lanciné Koné, le candidat du RDHP. Le RHDP et l’UDPCI restent les deux formations politiques en course pour le poste de député dans la commune de Divo, une élection dont l’enjeu est plus important pour le parti de Mabri, étant donné sa faible présence au sein de l’hémicycle ivoirien. Pour les partisans de l’Union pour la Démocratie et la Paix, il ne fait aucun doute que les responsables de l’attaque qu’ils ont subis ce 26 janvier 2017 sont bel et bien des individus proches de la coalition actuellement au pouvoir. A signaler qu’en dehors des véhicules de campagne saccagés et du camion podium incendié, les incidents qui ont eu lieu ce jeudi à Divo n’ont occasionné aucun blessé ni de pertes en vies humaines.

Une législative qui se joue désormais entre le parti de Mabri et le RHDP

Le candidat de l’UDPCI Famoussa Coulibaly est désormais seul dans l’arène avec le représentant du RHDP, Lanciné Koné. Aux dernières nouvelles, la candidate du FPI, Yvonne Abané s’est officiellement retiré de la course à la députation ce jeudi, probablement en raison de l’accident tragique survenu dans la nuit du mercredi pendant que le parti battait campagne. Avant elle, un autre candidat du nom d’Aly Konaté, indépendant cette fois, annonçait son retrait de la législative partielle dans la circonscription de Divo.

7,394 total views, 34 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Scandale.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !