Miss Côte d’Ivoire 2017, finale le 3 juin, voici les grandes innovations

La 21ème édition de Miss Côte d’Ivoire démarrera très bientôt par l’étape des présélections régionales prévues avant la grande finale du 3 juin. En attendant le grand jour, faisons un tour d’horizon des innovations qui marqueront le concours de beauté ivoirien cette année.

A l’occasion du top départ du concours Miss Côte d’Ivoire 2017, le président du COMICI a aussi dévoilé le programme des présélections régionales, sans oublier d’exposer les grandes innovations attendues pour cette édition. Placé sous le thème « Emploi-jeune et autonomisation de la jeune fille, facteur de croissance économique du développement durable », la 21 édition du prestigieux concours de beauté ivoirien a connu un assouplissement de ses règles dans certains cas, mais aussi un durcissement des critères de sélection, en l’occurrence pour les candidates de la diaspora. Si l’an dernier les Miss ivoiriennes élues au Canada, aux USA et en Italie étaient qualifiées d’office pour la finale, il en sera autrement dans le nouveau règlement établi par Victor Yapobi et son comité. La finale fixée au samedi 03 juin 2017 ne verra pas une participation forte participation de la diaspora malheureusement. Concernant les critères physiques, le COMICI a levé certaines restrictions afin de permettre au plus grand nombre de jeunes filles ivoiriennes de se présenter à la 21ème édition du concours Miss Côte d’Ivoire. Qu’est-ce qui change exactement cette année ?

Une nouvelle miss de plus pour la diaspora ivoirienne

L’une des principales innovations l’an dernier était la participation plus importante de la diaspora avec l’arrivée du Canada et des Etats-Unis. Pour cette grande première dans ces deux pays, Mireille Loussouko avait été élue miss Canada tandis que la finale du concours de beauté aux USA avait été remporté par Elsa Ahochi. Avec ces deux pays, le nombre de Miss couronnées venues de la diaspora ivoirienne est passé de 2 à 4, et un cinquième pays qui vient de rejoindre le clan. Pour la toute première, la Côte d’Ivoire procédera également à l’élection d’une reine de beauté en Angleterre, ce qui fait passer désormais à cinq le nombre d’ambassadrices de la beauté et de la culture ivoirienne à l’étranger. Mais malheureusement, toutes les cinq reines de beauté élues au niveau de la diaspora ne seront pas qualifiées directement pour la finale. Le COMICI de Victor Yapobi a décidé cette année de limiter à deux le nombre de Miss de la diaspora qui participeront à la finale du 03 juin prochain. C’est manifestement une innovation qui ne plairait pas du tout aux ambassadrices ivoiriennes élues au niveau de la diaspora, d’autant plus qu’on ignore encore sur quels critères se basera le Comité de Yapobi pour choisir les deux finalistes en question parmi les cinq pays.

Quelques changements au niveau des critères physiques du concours en 2017

Ce n’est peut-être rien aux yeux de certains mais de nombreuses filles ont été privées ces dernières années de participation au concours pour seulement 1 cm de moins. Au niveau des critères physiques, le COMICI a décidé de retrancher 1 cm sur la taille minimale requise pour se présenter au concours miss Côte d’Ivoire en 2017. De 1,68 m, la taille exigée passe désormais à 1,67 m pour se rapprocher un peu des normes internationales qui descendent souvent jusqu’à 1,66 m pour la taille. En revanche, les autres critères physiques, moraux et intellectuels restent inchangés. Il faudra donc remplir toutes ces conditions pour espérer être une miss Côte d’Ivoire.

10,305 total views, 32 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Cotedivoire.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !