L’Ouganda donne un ultimatum aux étrangers pour quitter le commerce de détail

Le gouvernement ougandais a donné à tous les étrangers jusqu’au 31 décembre pour cesser d’exercer des activités de vente au détail et de gros ou, à défaut, se voir retirer leurs licences commerciales.

La ministre du Commerce de l’Ouganda, Amelia Kyambadde, a expliqué mardi qu’à cette date il est prévu que l’exercice de validation pour tous les commerçants étrangers serait terminé et que la plupart de leurs licences de commerce auraient expiré.

Elle a ajouté qu’après cette date aucun opérateur étranger ne serait autorisé à renouveler ses licences de commerce de détail et de gros.

Les déclarations du ministère du commerce s’inscrivent dans le cadre d’une ordonnance du président Yoweri Museveni selon laquelle, les investisseurs étrangers doivent quitter et laisser le commerce de détail et de gros aux Ougandais pour s’investir dans le domaine de
l’industrie.

Ce nouveau développement fait suite aux plaintes des commerçants qui estiment que les étrangers, notamment les Chinois, les Indiens et les Pakistanais, les ont poussés hors du secteur en s’accaparant de toutes les petites entreprises dans le pays.

Le ministre du Commerce a noté que l’afflux de petits commerçants étrangers en Ouganda dans le commerce de détail, surtout à Kampala et dans d’autres régions du pays, menaçait sérieusement la croissance des entreprises et les initiatives de création d’emplois pour les Ougandais.

1.500 investisseurs étrangers ont été validés à ce jour.

Source : CN/as/fss/od/APA

7,729 total views, 35 views today


  

 
Haut

Hello !

Vous aimez Cotedivoire.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !