Afrique Ouest

Coupure d’internet et de téléphone pour les Gambiens

Les Gambiens votent depuis jeudi matin pour élire un président de la République, dans un climat tendu marqué par la désactivation, mercredi soir, de l’internet et du téléphone, coupant le pays du reste du monde.

Depuis mercredi à 19 heures, les Gambien sont en effet dans l’impossibilité de recevoir des appels de l’extérieur, laissant le pays complètement coupé du reste du monde.

Lignes téléphoniques et internet désactivés, les Gambiens aux urnes pour élire leur président. Dans les réseaux sociaux, les critiques du gouvernement parlent d’injustice, qualifiant d’alarmants et délibérément créés pour truquer les élections, les problèmes de communication avec la Gambie, à quelques heures du scrutin présidentiel.

« Littéralement nous sommes sur une île abandonnée », affirme Bob Trawally, un Gambien.

« La désactivation des lignes de communication et de l’internet ne fait que confirmer les soupçons du monde que la Gambie est dans un état de siège », a dit un autre Gambien interviewé par APA.

Les Gambiens ont commencé à voter jeudi matin pour élire leur président pour les cinq prochaines années, le sortant Yahya Jammeh briguant un cinquième mandat.

Jammeh, âgé de 51 ans, qui a remporté toutes les élections depuis 1996, fait face au plus grand défi de son régime avec les opposants Adama Barrow, le candidate de la coalition soutenue par sept partis d’opposition et Maman Kandeh, la candidate du Gambia Democratic Congress (le Congrès démocratique gambien).

Quelque 800.000 Gambiens sont inscrits pour voter à ce scrutin.

Source : WN/as/nbd/od/APA

921 total views, 124 views today

Cliquer et profiter
Haut