Afrique

Cameroun : 21 décès après la consommation d’une boisson locale appelée  »Odontol »

L’actualité de dernière minute sur le continent africain est marquée par cette grosse tragédie qui secoue le Cameroun depuis quelques jours. 21 décès ont été enregistrés à l’est du pays après la consommation de l’Odonto, une substance locale vendue à prix d’or sur le marché.

L’actualité africaine de dernière minute nous conduit ce mercredi 16 novembre au Cameroun, plus précisément à l’Est du pays. Dans les localités de Mindourou et d’Abon-Mbang, 21 personnes ont perdu la vie suite à la consommation d’une boisson locale dans la journée du lundi 14 novembre 2016. Sur les 21 victimes parmi lesquelles il y’aurait des femmes, 18 ont été recensées dans la commune de Mindourou et les 3 autres cas de décès ont été signalés dans la périphérie voisine d’Abon-Mbang. La boisson à l’origine de cette tragédie est un breuvage traditionnel appelé ‘‘Odontol’’, un cocktail fait à partir d’huile de palme et de sucre, le tout mélangé à l’écorche d’un arbre. Le bilan des victimes de l’Odontol pourrait repasser à la hausse car selon les autorités sanitaires, 22 personnes ayant consommé cette substance alcoolisée sont toujours hospitalisés. Même si tout semble indiqué que le breuvage est l’origine de ce grand désastre, les autorités sanitaires camerounaises ont décidé de ne pas mettre la charrue avant les bœufs : « les équipes de santé ont effectué des prélèvements sur les corps et ce qui reste des récipients pour déterminer les causes exactes de ce drame », a fait savoir le Dr Robert Mathurin Bidjang, délégué régional pour le compte du ministère de la santé publique.

Mystères autour de la propagation de l’Odontol au Cameroun

Suite au 21 décès survenus de manière impromptue ces dernières heures, la police a ouvert une enquête dans le but de déterminer les circonstances dans lesquelles les victimes sont entrées en contact avec cette boisson alcoolisée. Selon les premières conclusions de la police camerounaise, le breuvage mortel aurait été servi à l’occasion de certaines festivités qui se sont déroulés dans la localité de Nkouak et les autres villages situés aux alentours. C’est donc à la suite de ces circonstances joyeuses que certaines personnes ont trouvé la mort et d’autres admises en soins intensifs. Selon les informations de dernière minute, la vente de l’Odonto a été interdite dans les localités sinistrés et les villages environnants, pour éviter tout risque de propagation de la substance alcoolisée.

Le commerce de boissons locales en pleine progression sur le continent

A côté des boissons alcoolisées conçues dans les grandes brasseries, il y’a aussi des fabricants locaux qui s’adonnent à la confection de breuvage traditionnels. Très prisés par les populations rurales, elles se vendent à prix d’or, contrairement aux breuvages proposés par les grosses brasseries. Vendues à prix dérisoires, elles ne sont pas sans risques. Les conditions d’hygiène ne sont pas souvent respectées et le dosage des ingrédients n’est pas toujours maîtrisé par les fabricants. Cette tragédie au Cameroun qui fait la une de l’actualité en Afrique sonne comme une mise en garde sur les dangers liés à la consommation de ces boissons traditionnelles.

535 total views, 18 views today

Cliquez ici pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cliquer et profiter
Haut