Afrique

Sommet de la Francophonie: le Madagascar appelle à  »avancer ensemble vers le progrès »

Le Madagascar était l’hôte du 16ème sommet de la francophonie qui s’est déroulé à Antananarivo les 26 et 27 novembre 2016. Dans son discours d’ouverture, le président malgache a plaidé pour une marche ‘‘ensemble vers le progrès’’. 84 pays étaient présent à cette table ronde des pays francophones

Le président malgache Hery Rajaonarimampianina a fait part, samedi à Antanarivo, de l’attachement de son pays à la Francophonie et aux valeurs qu’elle véhicule, invitant ainsi ses pairs du monde francophone à  »avancer ensemble vers le progrès ». Cette action se fera ‘’à travers la force de notre diversité et de nos différences’’, a précisé le président malgache dans un discours prononcé à l’ouverture du 16-éme Sommet de la Francophonie qui se tient pour deux jours à Antananarivo. « Aujourd’hui, Madagascar est un pays qui a comme langue officielle le français et qui est parlé couramment par 4 millions 500 personnes » a-t-il souligné, ajoutant que son pays a su démontrer son attachement à la francophonie à travers la tenue de ce Sommet. Faisant part de son optimisme quant aux conclusions de la rencontre, Hery Rajaonarimampianina a affirmé qu’elle allait permettre de donner  »une nouvelle impulsion aux stratégies jeunesse, et celles économiques de la francophonie adoptées à Dakar, tout en lançant la coopération sud-sud ».

Thème abordé lors du 16ème sommet de la francophonie

Au sujet du thème de la rencontre intitulé ‘’Croissance partagée, développement responsable et conditions de stabilité du monde et de l’espace francophone’’, il a qualifié son plaidoyer d’’’ambitieux’’ et de ‘’réaliste’’ dans la mesure où, a-t-il souligné, il ‘’se situe au confluent des grands enjeux mondiaux qui détermineront la marche du monde au cours de ce 21-ème siècle ». » Ce plaidoyer est aussi au carrefour des objectifs et des missions de l’OIF tout en étant cohérent avec les priorités de Madagascar en raison de sa situation politique, économique et sociale », a indiqué Hery Rajaonarimampianina selon qui la déclaration d’Antananarivo, en installant le concept de « croissance partagée » promeut un nouveau mode de développement et un nouvel équilibre des relations économiques.

Les pays invités au Madagascar

A l’occasion de ces deux jours d’échange consacré à la francophonie, 84 pays, y compris le Madagascar ont pris part à l’événement. Les 54 membres de plein droit étaient en compagnie cette année de 4 membres associés (Chypre, Ghana, Qater, Nouvelle-Calédonie) et de 26 pays observateurs. A l’occasion de ce sommet, de nombreuses résolutions ont été adoptées par les participants, notamment sur les questions de la prévention de la radicalisation et de l’extrémisme, sur la formation technique ou encore sur la sécurité routière.
Source : CAT /APA

120 total views, 6 views today

Cliquez ici pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cliquer et profiter
Haut