Artiste Africain

Serges Kassy : passé de la musique à l’exil

Serges Kassy fait partie de la catégorie de ces artistes qu’on ne présente plus en Côte d’Ivoire. Dans les années 90, c’était l’une des plus grandes voix du reggae ivoirien, après Alpha Blondy selon certaines langues. Mais l’homme a connu plusieurs phases de transition au cours de sa vie, notamment en passant de la musique à politique qui l’a poussé à l’exil. Retour sur le parcours d’un des précurseurs de la musique reggae en Côte d’Ivoire.

Serges Kassy, passé de la musique à l’exil, est l’un des maîtres incontesté du reggae ivoirien. Né en 1962 dans la commune de Treichville à Abidjan, sa passion pour la musique a toujours pris le dessus sur ses autres ambitions. Ses premiers pas dans le milieu de la musique en Côte d’Ivoire remontent à 1980. Celui que certains appellent affectueusement ‘‘sergent’’ met sur pied un groupe musical baptisé ‘‘Les Roots’’. Pour se faire une place dans le milieu du showbiz ivoirien, l’artiste reggae participe durant près d’une décennie à différents concours de musique initiés par la RTI, la Radiotélévision Ivoirienne. Parmi les compétitions auxquels il aura participé, il y’a le grand show live Podium, un concours à travers lequel de nombreux artistes en herbes ont été révélées au public. C’est en 1990 qu’il sort son premier opus baptisé ‘‘I’m proud’’ qui en français signifie je suis fier. C’est sur cet album que figure le mythique single ‘‘John Bri’’, une chanson qui restera gravé dans les mémoires de plus d’un en Côte d’Ivoire. Surfant sur ce premier succès, Serges Kassy enchaînera les albums au fils des années et se positionnera comme l’une des valeurs sures du reggae au pays. Mais en 2002, un déclic dans sa vie. Cet artiste très engagé et qui dénonçait les dérives de la société ivoirienne, ressent le besoin de passer à autre chose, et c’est vers la politique qu’il se tournera.

Changement de carrière pour Serges Kassy

Considéré comme l’un des précurseurs du reggae à l’ivoirienne, l’artiste fait un break dans sa carrière musicale pour se consacrer à sa nouvelle passion : la politique. Lorsque la crise politico-militaire de septembre 2002 éclate en Côte d’Ivoire, Serges Kassy laisse momentanément le micro pour ‘‘répondre à l’appel de son pays’’, diront certains. C’est ainsi qu’il rejoint la galaxie patriotique, un mouvement nationaliste créé par Charles Blé Goudé pour dire non à la guerre et à la division du pays dirigé à l’époque par le président Laurent Gbagbo. Plus les années passeront, plus le soutien du reggaeman à l’ex-chef d’Etat ivoirien grandira. Certains ne verront plus l’artiste qu’il est mais plutôt le politicien qu’il est en train de devenir. Ce basculement vers la politique coûtera cher à cette ancienne gloire de la musique ivoirienne. Affirmant avec force sa sympathie pour Blé Goudé et au président ivoirien de l’époque, il est contraint à l’exil en 2011 ainsi que plusieurs membres de la galaxie patriotique avec la chute du régime Laurent Gbagbo. Comme plusieurs de ses camarades, il rejoint la France pour poursuivre le combat pour la libération de leur leader, l’ex-chef d’Etat ivoirien. Jusqu’à ce jour, Serges Kassy endosse toujours le costume du politicien, ce qui nous amène à nous demander s’il a définitivement tiré un trait sur sa carrière de chanteur.

La musique continue malgré l’exil

Malgré sa passion dominante pour la musique, l’artiste ivoirien poursuit tant bien que mal sa carrière musicale. Toujours en exil à Paris, Serges Kassy continue toujours d’égayer ses fans en musique à travers quelques spectacles qu’ils donnent çà et là. Le 26 mars 2016, le reggaeman ivoirien a même offert un giga concert au public français en compagnie de son groupe ‘‘Les Roots’’. C’était à Paris au centre d’animation ‘‘Tour des Dames’’. L’artiste a également sorti un nouveau single en avril, baptisé ‘‘Avenir Solidaire’’, comme pour dire que la musique vit toujours en lui quel que soit le tournant que prendra sa vie. Celle-ci a été mise à rude épreuve ces derniers mois.

Année difficile pour le reggeaman ivoirien

L’année 2016 restera sans doute gravée dans la mémoire de l’artiste tant les épreuves par lesquelles il est passé ont été douloureuses. En mai dernier, Serges Kassy a été admis d’urgence en hospitalisation suite à un malaise. Mais l’artiste s’en sortira indem. Cependant, s’il a frôlé la mort, son père y est en revanche passé. Adjei Kassy a rendu l’âme au soir du 8 juillet 2016, suite à une longue maladie. Malheureusement compte tenu de son exil vers la France, l’artiste ne pourra guère participer aux obsèques de son père.

Retour sur la discographie de l’artiste

Durant ses plus de 26 années dans le milieu de la musique ivoirienne, Serges Kassy près d’une dizaine d’albums :
•I’m proud (sorti en 1990)
•Cabri Mort (sorti en 1993)
•Jesus (sorti en 1997)
•Mougouman (sorti en 2000)
La liste de cette discographie n’est pas exhaustive.

7,642 total views, 141 views today

Cliquez ici pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cliquer et profiter
Haut