Artiste Africain

Soum Bill

Grande figure du zouglou en Côte d’Ivoire, Soum Bill fait partie de ces artistes ivoiriens qu’on ne présente plus au public. Durant plus de deux décennies, ce chanteur ivoirien a fait vibré un nombre incalculables de mélomanes aussi bien sur le territoire ivoirien que dans certains pays de la sous-région et de l’Europe. Retour sur le parcours combien exceptionnel de ce musicien ivoirien réputé pour la qualité de ses compositions.

Soum Bill, connu à l’Etat civil sous le nom de Soumahoro Mamadou, est un artiste ivoirien né en 1970 dans la ville d’Aboisso. Issue d’une famille de musiciens, il intègre le milieu dès son plus jeune âge en créant d’abord en 1989 un groupe baptisé ‘‘Ambiance facile’’. Quelques années plus tard, le chanteur zouglou est à l’origine de la création du fameux groupe zouglou ‘‘Les Garagistes’’. Mais après l’infortune du premier album, le jeune Mamadou Soumahoro fait ses adieux à son tout premier groupe musical pour la recherche d’une meilleure inspiration. En 1993, il fait la rencontre de Collin et Bloco, avec qui il s’associe pour créer le groupe zouglou ‘‘Les Salopards’’. C’est le début de la grande aventure musicale de Soum Bill car le succès qu’il avait recherché commence à se matérialiser peu à peu.

La belle aventure de Soum Bill avec les Salopards

Avec ses nouveaux collaborateurs, Soum Bill se fera une place dans la grande famille du zouglou grâce à la richesse de ses textes et sa voix mélodieuse. Sans aucune forme de procès, il devient le lead vocal du groupe de musique ‘‘Les Salopards’’. Le groupe mettra sur le marché son tout premier album en 1995 baptisé ‘‘Bouche B’’, un opus qui réalisera plus de 200.000 ventes. Surfant sur cette vague de succès, Mamadou Soumahoro et ses amis sortent deux ans plus tard leur deuxième album intitulé ‘‘génération sacrifiée’’ qui sera suivie par une troisième sortie en 1999 baptisée ‘‘Pays perdu’’. Malgré l’énorme succès qu’il a connu avec son groupe, il décide de faire cavalier seul.

La grande aventure solo de Mamadou Soumahoro

En 2000, l’artiste zouglou s’engage dans une carrière solo après son départ du groupe musical ‘‘Les Salopards’’. Il sort un premier album solo baptisé ‘‘Zambakro’’, un opus qui se vendra à près de 80.000 exemplaires en Côte d’Ivoire. Surfant ce nouveau succès dans sa carrière musicale, Soum Bill fera une tournée européenne à travers laquelle il se fera connaître en Occident. En 2002, il enchaîne avec son second opus intitulé ‘‘Terre des hommes’’ composé de 12 titres. L’artiste ivoirien deviendra en l’espace de quelques années l’une des plus grandes voix du zouglou en Côte d’Ivoire. Mais en 2013 sa carrière bascule lorsqu’il laisse tomber le zouglou pour s’essayer au reggae. Ce changement de cap ne sera pas aussi prolifique que l’espérait Soumahoro Mamadou. Après trois années passées dans l’ombre, il refait surface en 2016 en réintégrant la grande famille du zouglou. Soum Bill vient de sortir son nouvel album baptisé Zougloumanity, un opus à travers lequel il se lance dans une critique assez sèche du pouvoir en place.

Discographie

• Zambakro (2000)
• Terre des Hommes (2002)
• Que la Lumière soit (2008)
• L’un pour l’autre (2010)
• Zougloumaniy (2016)

Pour son grand retour sur la scène de la musique ivoirienne, Soum Bill sera en concert le 3 décembre pour célébrer ses 25 ans de carrière au palais de la culture.

2,270 total views, 45 views today

Cliquez ici pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cliquer et profiter
Haut