Beauté et Mode

La mode africaine

Lors de la 4ième édition de <<mod’Afrik >>nous avons eu la participation de plusieurs grands stylistes d’ici et d’ailleurs qui nous ont proposé leurs créations à travers un défilé.

La quatrième édition de «Mod’Afrik», manifestation culturelle dédiée à la mode, se tiendra du 29 novembre au 5 décembre prochain à Ouagadougou, a-t-on appris auprès des organisateurs. Cette édition a rassemblée plusieurs créateurs pour une même cause

le but de cet événement

Selon le comité d’organisation, Mod’Afrik 2016 s’inscrit dans la même dynamique des éditions passées, à savoir mettre la mode au service des causes humanitaires, notamment les femmes souffrant de fistules et du VIH/Sida au Burkina.
Ainsi, l’évènement va se dérouler cette année autour du thème «Femmes, fistules et Sida» et devrait réunir, dans la capitale burkinabè, plus d’une centaine de personnes intervenant dans la mode, notamment des stylistes de renom d’Afrique et d’Europe, des mannequins, des maquilleurs et des coiffeuses.
Il s’agit, entre autres, de Gilles Touré (Côte d’Ivoire), Pathé’O, Bazem’Sé et Ide Mava (Burkina Faso), Christalix (Cameroun), José Essam (Congo-Kinshasa), Grâce Wallace (Togo), Smail Akdim (Maroc), Awa Meité (Mali), Perle Noire (Bénin) et Collé Sow Ardo (Sénégal).
En tant qu’espace de valorisation de la mode africaine, Mod’Afrik mettra sur scène les collections des créateurs africains et servira de plateforme d’échanges sur les métiers de la mode.

La mode au service des causes humanitaires

En outre, il est prévu un panel sur la problématique du coton et partant de là, du Faso Danfani (pagne traditionnel tissé au Burkina Faso).
L’autre attraction de l’évènement reste le concert de sensibilisation sur le VIH/Sida avec des artistes venus de plusieurs pays, notamment Barbara Kanam du Congo, Oumou Sangaré du Mali, Sessimé du Bénin, Affou Keita de la Côte d’Ivoire, Greg, Tiness et Dicko Fils du Burkina Faso.
Ce rendez-vous de grands créateurs de la mode africaine ambitionne de venir en aide aux plus démunis par la collecte de fonds destinés cette fois aux femmes souffrant de fistules et du VIH/Sida.
C’est à juste titre que le comité d’organisation a associé à ses activités le Secrétariat Permanent du conseil national de lutte contre le VIH/SIDA et les IST au Burkina Faso.

Source: ALK/od/APA

Cliquez ici pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cliquer et profiter
Haut