Quel sont les bonnes positions pour dormir

L’on croit trop bien souvent que le sommeil n’est qu’un exercice qui n’a pas forcément besoin de confort ni de position particulière du moment que dormir c’est dormir. Et bien dormir est une science de laquelle dépendra, dans une certaine mesure, notre bien-être du lendemain.

Les bonnes positions pour dormir existent et pourtant quel sont celles qui nous permettent de dormir le mieux ? Nous passons un tiers de notre existence dans le sommeil et de l’avis des scientifiques et des thérapeutes cette proportion de temps a une grande influence sur notre vie éveillée tant dans son contenu que dans sa forme. Ainsi le sommeil mérite plus d’attention, plus d’égards, plus de sciences. Il n’existe certes pas de position idéale, en revanche il existe des positions à éviter. Ainsi peut-on dégager un top 5 des positions les plus avantageuses pour dormir. Pour être objectif, nous en dresserons les qualités mais aussi les inconvénients afin de permettre à chacun de choisir celle qui lui sied le plus. Les positions seront classées en deux catégories : celles qu’il est préférable d’adopter quand on est seul dans le lit et celles qu’il faudrait prendre quand on dort à deux. Voici donc les 5 manières les plus profitables pour dormir.

Les positions préférentielles pour bien dormir en solo

Dormir tout seul dans le lit c’est avoir tout l’espace disponible. Et bien souvent, l’on a tendance à croire qu’il faut se mettre à son aise se déployer comme un parachute. Que non, il est nécessaire d’adopter des positions profitables.

La technique sur le ventre

Cette manière de dormir n’est pas beaucoup conseillée car elle cause de nombreux inconvénients. Votre colonne vertébrale s’enfonce, votre cou vous fait mal à force de le retourner pour être à son aise. Pis elle entraine des douleurs lombaires du fait que vous affaissez tout votre poids sur votre colonne vertébrale. Pour en tirer un certain confort, il faut utiliser un oreiller plat sous la tête pour éviter de mettre trop de pression sur le cou et l’épaule. De plus il est préférable de dormir sur un matelas un peu dur et veiller à se retourner quelque fois.

Dans la posture du fœtus

Cette position consiste à se recroqueviller sur soi-même comme le fait un bébé dans le ventre de sa mère. De prime abord, elle semble être la posture idéale puisqu’elle est la position naturelle que nous avions tous adoptée quand nous étions dans le ventre de maman. Sauf que là nous ne sommes plus des embryons ni même des bébés. Et là il y a des conséquences fâcheuses si l’on ne prend pas quelques dispositions utiles : nous ne respirons pas confortablement et notre colonne vertébrale ainsi que nos genoux sont mis à rude épreuve ce qui peut entrainer des douleurs, des engourdissements et de l’arthrite. Pour éviter ses désagréments, il faut utiliser des oreillers sous la tête ou entre les jambes et tendre au moins une jambe.

La pause sur le côté

Cette phase permet de réduire les ronflements (adéquats pour un ronfleur), d’éviter les problèmes d’estomac récurrents et surtout de réguler efficacement les flux sanguins. Cependant il ne faut pas trop rester dans cet angle. En abuser créer d’autres soucis de reins. Il faut alterner les côtés en tournant de 90° à chaque fois c’est-à-dire en se mettant sur l’autre côté. De plus il est important d’éviter de mettre les bras sous l’oreiller situé plus en dessus. Cela fait peser les bras sur l’épaule ce qui étreint les nerfs et les veines.

La technique du sommeil sur le dos

Cette position semble être la meilleure d’entre toute. Elle réduit les douleurs au dos, au cou et n’enfonce pas la colonne vertébrale. En plus elle a l’avantage de ne pas froisser votre peau comme le fait la position sur le ventre. Votre corps respire mieux et les malaises de votre estomac sont réduits au maximum. C’est comme si vous planez, vous flottez. En revanche elle n’est pas conseillée à ceux qui ronronnent la nuit comme un vieux camion.

Les postures adaptées pour dormir à deux

Lorsqu’on partage notre lit avec quelqu’un d’autre notamment notre conjoint on est forcé de faire des compromis pour gérer efficacement l’espace.

Se mettre dos à dos

Certainement que cette posture ne plaira pas au nouveau couple, mais elle est très avantageuse à deux. Contrainte due aux disputes, baisse de l’intensité amoureuse comme chez les seniors ou nécessité de bien être, quoiqu’il en soit cette technique offre plus de place, permet de soulager la colonne vertébrale et de mieux respirer.

La position enlacée

C’est apparemment la posture favorite des nouveaux couples aux beaux jours de l’amour. On veut se fondre dans l’autre comme pour former un seul corps. Cette technique combine les positions en solo. Mais elle est à éviter si l’un des conjoints est trop lourd, dans ce cas il risque d’étouffer l’autre ou de broyer ses articulations. Elle est aussi défendue aux femmes enceintes car les mouvements brutaux pourraient lui nuire.
Désormais, peut-être, vous ne dormirez plus comme avant. Vous exploiterez au maximum la position que vous aurez choisie. Vous éviterez ainsi de vous étirez sans fin au réveil et de faire la mauvaise tête toute la matinée.

2,273 total views, 14 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Scandale.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !