in

Le Burkina traque les djihadistes

Les enquêtes sont toujours en cours quatre jours après les attaques terroristes

Le Burkina est activement engagé dans la traque des djihadistes auteurs des attentats meurtriers du vendredi dernier. Dans la soirée du 15 janvier, la capitale burkinabé avait été la cible d’une attaque terroriste sans précédent. Le huppé Splendid Hotel situé en plein cœur de la capitale burkinabé a été prise pour cible par des islamistes. Le bilan provisoire annoncé par les autorités fait état de 29 morts et plus de trente blessés. Les terroristes ont visé une cible de choix car le complexe hôtelier est réputé pour accueillir de nombreux ressortissants étrangers occidentaux. Un deuil national de trois a été décrété pour rendre hommage aux victimes de l’attentat. Depuis plusieurs jours les autorités sont à la poursuite des coupables non encore identifiés de la pire attaque terroriste que la ville de Ouagadougou a connue de son histoire.

Du bataclan au Splendid, en passant par le Radisson

Les cellules djihadistes ont intensifié leurs attaques terroristes depuis le mois de novembre dernier. Après l’attentat commis au Bataclan le 13 novembre au cœur de la capitale française, les cellules terroristes actives au Mali ont frappé le Radisson Hôtel en l’espace de quelques jours après le drame parisien. Comme à Ouagadougou, le site visé par les attentats à Bamako était également un endroit hautement fréquenté par les Occidentaux. Le lien entre ces trois drames est on ne peut plus évident, la cible prioritaire des terroristes est donc les étrangers même si les pertes en vies humaines touche aussi la population locale.

De nombreux ressortissants occidentaux parmi les victimes

Dans le bilan provisoire qui été dressé par les autorités après la sanglante attaque du Splendid Hôtel, on compte une forte communauté étrangère parmi les victimes. Parmi les 29 personnes tuées, il y’aurait entre 14 et 15 Occidentaux issus de différentes nationalités : six canadiens, un portugais, deux français, un américain. Sept corps restent encore à identifier avant de fournir un rapport détaillé complet sur l’identité des victimes.

Les informations parviennent au compte-goutte

L’enquête ouverte par le Parquet suit toujours son cours pour mettre la main sur les islamistes auteurs de ces actes de terrorisme. Un groupe d’experts français est venu en appui aux autorités burkinabé pour aider les forces nationales dans l’accomplissement de la grande tâche qui leur est confiée. Du côté rebelles, on dénombre trois assaillants tués dans l’assaut lancé par les forces burkinabé épaulés de soldats français. Selon certaines rumeurs, il y’aurait des femmes dans les rangs des terroristes, une affirmation que rejette les autorités du pays. Il s’agirait d’une attaque préméditée car des sources affirment que les djihadistes louaient une chambre dans l’hôtel qui sera plus tard le théâtre de leur opération meurtrière.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Les cheveux longs et sublimes : doit-on retourner aux anciennes pratiques ?

Un africain candidat à la FIFA