Compromis entre agents des médias publics et gouvernement

Le Syndicat autonome des travailleurs de l’information et de la culture (SYNATIC) et le gouvernement burkinabè ont signé, un protocole d’accord à propos de la plateforme revendicative des agents des médias publics, a-t-on appris de source syndicale.

Cet acte devrait mettre fin à plusieurs mois de contestations des travailleurs des médias publics qui revendiquent de meilleures conditions de vie et de travail.

«Le premier point accord qui nous a permis d’aller vers la sortie de crise, est que le gouvernement s’est engagé à mettre en œuvre les nouvelles lois sur la presse audiovisuelle et la presse écrite qui transforment les Editions Sidwaya et la RTB (Radiodiffusion télévision du Burkina, Ndlr) en société d’Etat», a déclaré le Secrétaire général (SG) du SYNATIC, Siriki Dramé.

Dans le communiqué final dont APA a reçu copie, les deux parties se sont accordées sur la création d’une commission mixte dans le but d’opérationnaliser les articles 7 et 30 des lois du 4 septembre 2015 portant respectivement régime juridique de la presse écrite et régime juridique et de la radiodiffusion sonore et télévisuelle au Burkina.

Le gouvernement s’engage à mettre en place la commission mixte à la fin du mois de janvier 2017 et à recruter les cabinets d’étude au cours du premier trimestre 2017, poursuit le communiqué.

« C’est la solution pour résoudre définitivement toutes les questions que nous avons parlées notamment avoir des salaires conséquentes, des équipements modernes et les infrastructures pour que ces medias publics puissent jouer leur rôle d’information et d’ancrage de la démocratie», a indiqué M. Dramé.

Les deux parties se sont également accordées sur le principe de l’harmonisation, du relèvement et de l’extension de l’indemnité de code vestimentaire.

Le SYNATIC salue l’implication du chef du gouvernement Paul Kaba Thiéba pour cette sortie de crise, mais dit être mobilisé car certains points de la plateforme n’ont pas été satisfaits.

Durant le dernier semestre de l’année 2016, les travailleurs des médias publics ont organisé des mouvements de protestation (sit-in, grèves) pour exiger de meilleures conditions de vie et de travail. L’initiative a été du SYNATIC.

La plupart de ces actions de protestation ont été très bien suivies par les agents aussi bien à Ouagadougou que dans les autres localités du pays.

Source: ALK/cat/APA

2,664 total views, 12 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Cotedivoire.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !