in

J'ADORE

Pourquoi le footballeur ivoirien Hervé Oussalé a raison de partir ?

Voici le trophée qui attendait le successeur de Bancé Aristide. Championnat de Côte d’Ivoire est devenu tournoi de quartier des enfants

Après le départ de son attaquant vedette, Bancé Aristide, pour Al Masry en Egypte, l’ASEC d’Abidjan s’était mis en quête de la perle rare.

Avec beaucoup de chance, le club est tombé sur un autre burkinabé, lui aussi grand buteur, à ce qu’on dit au pays. Cela ne pouvait que réjouir les Mimosas qui l’ont tout de suite mis dans le bain avec la coupe Houphouët Boigny et la première journée du championnat. Par contre Hervé Oussalé se plaint de l’amateurisme de l’ASEC d’Abidjan.

Hervé Oussalé, tu as raison de partir ! Oui il a raison car on ne peut pas s’accommoder des purgeoirs et gobelet dans une salle de bain, des sachets Awadji à la mi-temps. Non on ne peut pas boire Awadji et gagner l’AFAD. La défaite était prévisible. En tout cas Vetcho a dit ses quatre vérités à Bakari Koné l’ex académicien et Éléphant. L’ancien joueur du Rail Club de Kadiogo au Burkina Faso aurait d’ores et déjà pris le train à Abobo pour rentrer vite vite au pays.

L’ASEC sert de l’Awadji à la mi-temps

Nous sommes à la mi-temps du match contre l’AFAD. Ladji le petit coursier vient de déposer les sachets d’eau sur la pelouse.

Hervé Oussalé le footballeur ivoirien avait tant rêvé de jouer à l’Asec d’Abidjan comme son compatriote Aristide Bance. Le malheureux Vectho a oublié que n’est pas Bance Aristide qui veut. Bance ne buvait jamais de l’eau pendant le match car il est habitué à ne pas boire de l’eau. Oui depuis qu’il est à Abidjan il mange Garba sans boire de l’eau donc il ne connait pas les fameux Awadji des Jaune et noir. Néanmoins de quoi se mêle Oussalé ? Lui aussi fais le difficile quoi ? Quelqu’un tu buvais eau de puits au Burkina on te donne l’eau Awa en sachet et tu fais la fine bouche quoi ? En tout cas il s’est fâché l’autre jour à l’entrainement en se demandant :

« Comment comprendre que dans un club comme l’Asec on sort de l’eau dans des sachets comme au Burkina pour que les joueurs boivent et de surcroit de l’eau qui vient des robinets des toilettes. »

Ah que l’ASEC prenne au sérieux les gens aussi hein. Hervé Oussalé est un professionnel burkinabé, sa famille compte sur lui donc un peu de respect quand même. On sait que vous avez signé partenariat avec la société Awa mais doucement, dosez s’il vous plaît. Vous-même regardez l’eau là :

On se lave avec Kabakrou à l’Académie

Les toilettes de Sol Béni. Ici celle d’Hervé Oussalé. Admirez la qualité de la douche réservée au futur buteur.

Hervé Oussalé est tombé des nues quand il est arrivé à Sol Béni. Il a eu l’impression de s’être trompé d’adresse comme si y’avait deux Asec d’Abidjan. Le même jour il est arrivé, on lui a dit de prendre un bain pour enlever poussière du Burkina là sur lui. Il est rentré dans la douche et qu’est-ce qu’il trouve ? Tabouret, seau, gobelet et gros Kabakrou comme ça. Il a soulevé le gros Kabakrou de 100 Franc et s’est dit :

« Ah donc je ne vais jamais quitter dans ça là quoi ? C’est quel bahi ça là même ? Eh Dieu j’ai chié à l’église ou bien ? Au Burkina là-bas c’était même gros Kabakrou là. Au moins ici c’est blanc, c’est pas noir on dirait visage de Bance Aristide. ».

 

 

L’infirmerie c’est juste le nom

Hervé Oussalé se soignant à l’infirmerie de l’ASEC. Pendant ce temps son couzo Fousséni prend des photos en toute discrétion.

Les rêves d’Hervé Oussalé se sont brisés sur les bords de la lagune Ebrié. Il boit l’indignation jusqu’à la lie. Pourtant son cousin, Fousseni, qui vit depuis 15 ans au quartier Washington à Abidjan lui avait dit que l’ASEC était comme le Paris Saint Germain d’Afrique. L’autre jour il s’est blessé à l’entrainement et quand on l’a emporté à l’infirmerie pour le soigner grande fut sa surprise de constater que son « couzo » lui avait menti sur toute la ligne. « Même à l’infirmerie c’est juste le nom sinon y’a rien là-bas. » se révolte-t-il ! Pour révéler la vérité aux Ivoiriens il a pris ce cliché de l’infirmerie des Mimos.

 

On travaille dans les plantations de la SIFCA

Hervé Oussalé écoutant à la porte du bureau de Me Ouégnin. Derrière cette porte se joue son avenir…dans les plantations d’hévéa

Cette année l’ASEC d’Abidjan, dit-on, doit des milliards au groupe industriel SIFCA. Roger Ouégnin qui ne peut pas rembourser cette astronomique somme a décidé de faire travailler ses joueurs, une fois par semaine dans les plantations de SIFCA. Hervé Oussalé a entendu parler Me Roger Ouégnin et le président dudit groupe industriel. C’était horrible !

 

Il ne veut pas finir comme Bance

Voici le trophée qui attendait le successeur de Bancé Aristide. Championnat de Côte d’Ivoire est devenu tournoi de quartier des enfants

Hervé Oussalé, qui voulait en avoir le cœur net sur ce qu’il voyait depuis son arrivée, a décidé d’appeler son compatriote et prédécesseur Bancé Aristide, aujourd’hui en Egypte.
Oussalé : Bancé je suis foutu ow je suis foutu. C’est ASEC là qui est là là ?
Bancé : Oui mon petit. Quand on vous parle vous ne voulez pas écouter. Voici ça maintenant. C’est Gbinzin tu vas manger bientôt, reste là seulement.
Oussalé : Donc c’est dans trou ça là tu jouais et puis on te voyait en dur au pays jusqu’à Paulo Duarte t’appelais toujours en sélection là ?
Bancé : Eh petit c’est pas arrivé là-bas hein. On dit que tu vas manger Gbinzin bientôt.
Oussalé : Je suis mal barré même
Bancé : Afriki barré là même. On dit de rester dans ton club au pays là-bas, tu dis que l’homme est mauvais. Tu veux forcement venir à Abidjan parce que Fousséni t’a dit que tout est beau ici. Quelqu’un qui vit à Washington là est ce qu’il peut dire bonne chose ?
Oussalé : Mais il est supporter vrai vrai d’ASEC hein !
Bancé : Hein supporter quoi ? Moi la seule fois que je l’ai vu au stade c’était le jour où bus est allé ramasser les gens pour la francophonie là.
Oussalé : Tchia c’est même pas affaire même grando.
Bancé : Petit tu vas manger Gbinzin bientôt, c’est ça qui est la vérité. Si t’es malin faut gagner temps en même temps. Si moi j’ai eu trophée d’Adjamé, pour toi là ça sera en nilon ou en bouteille Awa.

1 Point ou Zéro ?

3 points
Upvote Downvote

Total votes: 3

Upvotes: 3

Upvotes percentage: 100.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

CPI : Fatou Bensouda réclame encore Simone Gbagbo

Mondial 2026: la candidature du Maroc soutenue par la CAF