Hommage au Général Mathias Doué : un officier respecté de tous

Un hommage a été rendu ce jeudi très tôt dans la matinée au General Mathias Doué, ancien chef d’Etat-major de l’Armée ivoirienne. Décédé le 23 mars dernier au Maroc où il vivait depuis quelques années, la dépouille de l’ancien haut gradé a rejoint la terre de ces ancêtres. Mais avant qu’elle ne soit remise à ses parents, l’Armée toute entière a tenu à lui rendre un vibrant hommage.

Le General Mathias doué un officier supérieur au parcours respectable

Mathias Doué est né le 24 février 1946. A l’issu d’études militaires préparatoires en France, il accède à la prestigieuse académie militaire de Saint Cyr d’où il sort Lieutenant. Par la suite il suivra des cours de Droits privés options carrières judiciaires dans une académie militaire en République Fédérale d’Allemagne, la Führungs Akademie de la Bundeswehr, l’armée allemande. Par la suite il rentre au pays où il occupe de 1973 à 1975 le poste d’instructeur à l’Ecole des Forces Armées de Bouaké. Il occupera après plusieurs autres fonctions dont celui de commandant du 1er bataillon blindé d’Akouédo ( 1988-1990), attaché de Défense près l’ambassade de Côte d’ivoire au Japon puis en Chine et ministre d’Etat chargé de la jeunesse et des sports en 1999. En 2000 il sera nommé CEMA (Chef d’Etat-major des Armées) le 8e qu’ait connu la Côte d’ivoire. A l’avènement de Laurent Gbagbo au pouvoir il décide de reprendre les activités militaires pour soutenir celui-ci.

La disgrâce puis l’exil

A l’occasion de la crise militaro politique de 2002, l’Armée nationale est mise à rude épreuve et concède la moitié nord du territoire à la rébellion dirigée par Guillaume Soro. Mathias Doué est critiqué pour ne pas prendre les décisions « énergiques » afin de mettre en déroute la rébellion. Les évènements de 2004 viendront jeter définitivement l’opprobre sur lui quand il est accusé de connivence avec la rébellion. Limogé par Laurent Gbagbo il quitte le pays tout en menaçant de faire chuter celui-ci. Après la crise post-électorale revient au pays de temps à autre. Il s’essaie même à la politique lorsqu’il est désigné candidat du Congrès pour la Renaissance Ivoirienne (CRI) pour la présidentielle de 2015.

Ses pairs lui rendent un hommage à la mesure de ses qualités militaires

A l’Etat-major au camp Gallieni ce matin toute la hiérarchie militaire ivoirienne en fonction comme à la retraite était présente pour le louer le mérite du grand officier qu’il était. Marine, Gendarmerie, Police. Il y avait entre autres le General Philippe Mangou devenu ambassadeur de la Côte d’ivoire au Gabon, de Detho Letho, d’Edouard Kassaraté ambassadeur de la Côte d’ivoire au Sénégal, le General Soumaïla Bakayoko.

Doué Mathias, un homme au-dessus de la mêlée

Le General de Brigade Lassina Doumbia dans son discours a tenu à saluer les qualités professionnelles, républicaines et pacifistes de l’homme : «Votre esprit de rassembleur, de serviteur de la nation, de chef attentionné et juste, sera reconnu de tous. Et, cela se ressentira tout au long de votre parcours professionnel, en tout cas pour celui que j’ai vécu.»

S’il faut retenir quelque chose du General Mathias Doué, selon les avis recueillis, c’est bien ses distances prises par rapport aux évènements qui ont secoué la Côte d’ivoire. C’est ainsi que ce jeudi toute la hiérarchie sans exception a tenu à être présente afin de célébrer un officier supérieur professionnel et républicain.

637 total views, 18 views today


  

 
Haut

Hello !

Vous aimez Cotedivoire.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !