SOS pour guehi VEH

Guehi Veh terrassé lance un cri de détresse général

L’acteur Paul Guehi Veh est depuis quelques jours sous le coup de la maladie. Il aurait été victime d’un AVC .

Victime d’un accident vasculo-cérébral

Paul Gehi Veh a été victime d’une attaque foudroyante et il a failli y passer. Dans une vidéo postée sur Youtube, son frère jumeau Guehi koula Jean-marc Olivier donnait des détails sur son mal en ces termes: “Depuis le 16 Février mon frère avait piqué une crise et comme il est tombé on l’a emmené à l’hôpital. C’est le côté droit qui est paralysé. Le pied droit et le bras droit tout est paralysé”. Par la suite il exhortera toute bonne volonté à agir pendant qu’il est encore temps. Parmi les cibles de ce SOS figure en bonne place la structure de tutelle : le BURIDA (Bureau Ivoirien des Droits d’Auteur).

Le BURIDA fait grise mine…

La raison de la réticence est que Guehi Veh, comme bon nombre d’artistes, refuse de s’acquitter d’une cotisation censée être une assurance. Cette somme s’élève à 12.000 Francs par mois. Pour une raison ou pour une autre plusieurs artistes n’ont pas adhéré au projet malgré les exhortations successives. Sur la page Facebook du BURIDA on voit dans une vidéo de sensibilisation Dj Lewis venu s’acquitter de sa cotisation et donnant comme un exemple à ses collègues pour prévenir d’éventuelles fins tragiques.
Guehi veh avait résilié ce contrat d’assurance.
Toujours sur sa page Facebook, pour se dédouaner des accusations de l’opinion commune, le BURIDA avait publié une lettre de Guehi veh, une lettre que le comédien lui avait fait parvenir pour mettre fin à ses cotisations et demander remboursement. Dans cette lettre manuscrite datée du 13 Juin 2016 et adressée à Mme la directrice du BURIDA avec pour objet Renonciation à l’assurance et remboursement des sommes prélevées, le comédien écrivait tout de go: “Madame, en effet je me suis souscris à une assurance du BURIDA d’une somme de 99.939F.Mais ma banque m’a assuré d’office. C’est pour cela je viens vers vous pour renoncer et me faire rembourser de la somme que le BURIDA m’a prélevée. Mme le directeur du BURIDA, veuillez agréer mes sentiments distingués.”

Une lettre fautive de Guehi Veh?

Cette lettre viendrait au secours du BURIDA qu’on accuse de ne jamais venir en aide aux artistes alors que ce sont leurs activités qui le font vivre, et discréditerait du même coup l’artiste qui crie au scandale. Le BURIDA affirme que cette publication n’a rien à voir avec un quelconque renoncement à la prise en charge du malade mais elle a pour intention de faire comprendre au public que ce n’est pas lui le BURIDA qui est fautif comme celui-ci le pense d’habitude.
Si Guehi veh a effectivement renoncé à cette assurance il va s’en dire que le BURIDA ne lui est redevable de rien. Mais l’artiste nous le pensons devrait être pris en charge par le BURIDA nonobstant son retrait afin que cela puisse servir de leçons et d’avertissement à tous nos artistes peu ou pas du tout intéressés par cette assurance qui se veut salutaire. Les décès précédents, notamment celui de Dj Abobolais devraient activer la sonnette d’alarme. La négligence et l’oubli ont été fatals pour de nombreux artistes qui nous ont quittés dans une misère humanitaire et financière indigne du showbiz ivoirien.

Prières et gestes pour l’artiste

Avant que le sort de Guehi Veh ne soit scellé comme tous ses collègues avant lui, il est impératif de s’activer maintenant pour venir en aide à cet artiste qui nous a fait tous rire.


  

Haut

Hello !

Vous aimez Scandale.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !