Stelair la nouvelle étoile du rap ivoirien

Comme une étoile filante qui laisse des traces dans son sillage

Stelair vient de marquer l’espace musical ivoirien avec son titre « Faut parler » qui sonne comme une confirmation qu’on attendait de lui après son retentissant « Génération Chilley » un featuring avec le groupe Kiffnobeat. Ce grand inconnu est devenu désormais commun au public.

Ses débuts

Le jeune rappeur fut découvert pour la première fois aux côtés de l’artiste rappeur Suspect 95 dans la vidéo de celui ci, « Enfant de boss c’est boss » qui cartonna parmi la jeunesse ivoirienne jusqu’à devenir un slogan dans le milieu. C’est lui, Stelair qui avait arrangé ce morceau pour Suspect 95 d’ailleurs son ami. Apparition furtive et timide mais qui fut comme un tremplin pour se révéler véritablement au grand public.
Ainsi quelques temps après on le retrouvera dans son morceau, le premier, « Génération Chilley » en featuring avec la section Kiffnobeat, un morceau qui occupa la tête du classement Trace Tv pendant deux bonnes semaines et qui fut diffusé en boucle sur plusieurs chaînes. Avec « Faut parler » produit par la structure Overcom, il confirme tout le bien qu’on pensait de lui.

Mais qui est Stelair?

De son vrai nom Sem Anou Félix, Stelair est un jeune rappeur et arrangeur ivoirien de 22 ans. Son histoire ressemble en tout point à celui de son collègue Shado Chris. Comme ce dernier, depuis l’enfance la musique est une passion. Cette passion il la développera tout au long de son enfance et de son adolescence étant parfois obligé de l’adapter aux exigences de ses parents.

Un virtuose de l’arrangement

Très studieux il se consacrera à ses études comme le demandera ses parents. Mais à 16 ans il décide finalement de se lancer dans ce qu’il désirait faire dans sa vie: la musique. Déjà bon chanteur, arrangeur et compositeur «bricoleur » il ne peinera pas à avoir l’adhésion de ses parents à son projet. Ainsi il obtient d’eux le financement d’une formation au métier du beatmaking. C’est ainsi que le jeune Stelair se rendra à Dubaï dans une école d’ingénierie très réputée dans le monde entier pour parfaire ses talents de compositeur. Dans cette école il étalera encore une fois son génie et obtient son diplôme.

Retour au bercail

Après l’obtention de son diplôme il rentre au pays et commence son aventure en travaillant d’abord à la maison … comme un certain Shado Chris. Ses arrangements dépasseront le cadre familial pour conquérir le marché très concurrentiel de la musique ivoirien. Ses amis qui ont repéré son talent décident de travailler avec lui. C’est ainsi que Suspect 95 son ami rappeur tente une collaboration avec lui, collaboration qui fut très fructueuse. Ayant séduit avec ses arrangements il rentre dans le cercle très fermé du showbiz et tente un coup de maître avec Kiffnobeat.

Coup d’essai, coup de Maître avec « Génération Chilley »

Son featuring « Génération Chilley » dépassera de loin ses attentes et c’est ainsi qu’il fut propulsé au devant de la scène musicale, pour un premier essai. L’appétit venant en mangeant il signe « Faut parler » un titre aux couleurs de l’amour de quoi attirer le public féminin qui l’appréciait déjà fort bien depuis « Génération Chilley ».
L’on peut lui augurer un parcours à la Shado Chris plein de renommée tant du côté du beatmaking que du côté de ses chansons. Souhaitons lui donc bon vent!

4,919 total views, 24 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Cotedivoire.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !