in

Salomon Kalou : le footballeur dans le cinéma, comme pour retracer son parcours sur grand écran

Salomon Kalou le désormais ex international ivoirien se reconvertit dans le cinéma. Après avoir brillé sur les terrains de Côte d’Ivoire, d’Afrique et d’Europe, le natif d’Oumé (ville situé au centre ouest de la Côte d’ivoire) veut raconter sa vie depuis le petit terrain de son quartier jusqu’aux plus prestigieux stades d’Europe et du monde.

Le parcours de Kalounho

Né le 5 Août 1985 Salomon Kalou à Oumé et frère cadet de l’ancien international Bonaventure Kalou, Salomon Kalou commencera à taper le ballon depuis les terrains de football abrupts de son Oumé natal jusqu’à ce que son talent soit chuchoté ses camarades. Alors que son frère ainé qui jouait déjà à l’Asec faisait la fierté de sa famille, Bonaventure Kalou informe son père qu’il veut suivre les traces de Bonaventure. Son père d’abord réticent décide finalement de laisser partir un autre fils pour la conquête du football, qui sait…
C’est ainsi qu’il arrive à la célèbre Académie Mimosifcom, tout pétri de talents. Là-bas le petit Kalou, à l’instar de ses camarades du centre de formation de l’Asec Mimosa d’Abidjan, fait rêver les dirigeants, les recruteurs et les agents des clubs partenaires. Au début des années 2000, ayant tapé dans les yeux de recruteurs, il s’envole pour Rotterdam en 2013 afin d’y jouer pour le Feyenoord un des grands rivaux de l’Ajax d’Amsterdam.

L’ascension et la reconnaissance nationale

En 2006 il atterrit à Londres précisément dans le club de Chelsea à la demande de José Mourinho le coach d’origine portugaise et dit-on grâce aussi à la recommandation d’un autre grand frère ivoirien qui était la star incontestée du club : Didier Drogba ! Quoiqu’il en soit, le talent de Kalou lui explose même si la concurrence est alors rude, très rude même. Il fera, tout au long des 6 saisons qu’il y passera, des apparitions honorables qui lui permirent entre autres de jouer pour la sélection nationale et d’être nominé à des trophées. Plusieurs Coupe d’Afrique s’enchaineront pour lui où il fera montre de son talent. Mais à l’instar de ses coéquipiers de la « génération dorée » c’est une cascade de déception ajoutée aux revers de la Coupe du monde à laquelle ils ont envoyé la Côte d’ivoire pour la première fois en 2006.Salomon Kalou ainsi que ses coéquipiers ne baisseront jamais les bras jusqu’à ce qu’en 2015 contre toute attente et avec une équipe fortement rajeunie, la Côte d’Ivoire soulève son 2e trophée continentale. C’est la consécration de toutes ces années de durs labeurs et d’échecs.

Une succession de club et des résultats en dents de scie

Salomon portera successivement les couleurs de l’Académie Mimosifcom, du Feyenoord de Rotterdam, de Chelsea, de Lille et compte finir sa saison à l’Al Jazira D’Abu Dhabi aux Emirats Arabes Unis. Si à Lille il ne remportera rien et aux Pays-Bas que le titre de dauphin du champion de 2e division avec Excelsior Rotterdam e 2004 ni avec les Eléphants avec lesquels il n’a pu qu’être que finaliste de la CAN 2012, Salomon Kalou aura en revanche un beau palmarès en Angleterre avec son club londonien Chelsea FC. A titre personnel il aura eu le trophée de Meilleur espoir du championnat des Pays Bas en 2005 et le trophée de meilleur espoir africain de l’année 2008.Aujourdhui aux Emirats Arabes Unis le footballeur continuer de sa belle carrière. Pour marquer cette belle aventure Salomon Kalou décide de le mettre sur grand écran.

Après le foot, le cinéma

L’histoire de Salomon Kalou a enfin été l’œuvre d’un documentaire. Ce film biographique vise à présenter aux jeunes joueurs africains actuels, mieux à la jeunesse africaine dans son ensemble un modèle de réussite sociale.
C’est l’histoire d’un gamin du pays profond de la Côte d’ivoire qui réussira à gravir tous les échelons de la vie et à accomplir son rêve d’enfant. Un parcours qui débute sur la terre rouge de nos contrées lointaines pour finir sur les plus emblématiques pelouses du monde comme celle du stade de Stamford Bridge.

Le documentaire reçoit le parrainage des autorités

Ce film documentaire retraçant la vie de l’internationale ivoirien a été réalisé par le producteur Angel Chow-Toun. A la faveur de cet événement tout prochain, l’ambassadeur de Côte d’ivoire en France son Excellence Charles Gomis, par la voix de son premier conseiller Diaby Vakaba a offert officiellement le cadre de son ambassade. Là se tiendra la cérémonie de projection de ce film documentaire.
A cette cérémonie d’annonce du film était également présente la structure TracePlay chargé de diffuser le documentaire à travers le net. Ces responsables ont confirmé la sortie très prochaine de ce partenariat avec le joueur et ont fait un bref résumé de la production.

Un film documentaire, source d’inspiration

Ce projet vise à présenter un modèle d’abnégation et de courage à la jeunesse ivoirienne voire africaine. C’est l’histoire d’un combattant qui réussit à défier maladie et préjugé pour se hisser sur le sommet de son rêve.

Merci de donner une note

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Kiffnobeat comme M.A.M ou quand le rap ivoirien va à la conquête de l’hexagone !

Programme Asselineau