Synopsis sur l’humour en Côte d’ivoire : l’éclosion d’un genre de plus en plus prisé

Le rire en Côte d'Ivoire, est plus qu'une culture, c'est une institution
Le rire en Côte d'Ivoire, est plus qu'une culture, c'est une institution

Un regard synoptique jeté sur l’humour en Côte d’ivoire montre à quel point le genre traverse en ce moment une époque faste, une sorte de « Renaissance » qui est l’œuvre d’une nouvelle génération de comédiens tout aussi talentueux que professionnels. Cette « dictature » du rire ne semble plus trouver de limites.

Rétrospective sur la genèse et les débuts de cet humour. L’histoire de l’humour en Côte d’ivoire c’est l’histoire du théâtre en général. Dans les années 70 et 80 les troupes de théâtre dominent la scène du cinéma en Côte d’ivoire. On observe un théâtre de plus en plus sarcastique avec des acteurs comme Leonard Groguhé ou Bamba Bakari. Dans les années 90 en revanche l’humour devient plus prégnant avec des émissions télévisuelles comme « Faut pas fâcher », « Qui fait ça ? » et « Dimanche passion ». C’est aussi l’époque des Guignols d’Abidjan avec Gohou Michel et Nastou Traoré entre autres.

L’humour ivoirien se professionnalise

Si le rire en Côte d’ivoire n’est pas né vers la fin des années 90, en revanche, il y trouve son affermissement. De comédiens tout courts on passe de plus en plus à l’humour. L’un des tout premiers à assumer ce statut d’humoriste et non de comédien fut Adama Dahico « le roi du Dromikan » comme il aime à se surnommer, un nom qui lui vient d’une série de sketchs, Le maquis du Dromikan, par laquelle il se révéla au public et fut désigné en 1998 le troisième homme de l’année. L’humour était né mais il traversera une période de disette voire d’errance avant que ne surgisse une nouvelle génération.

L’émission culte « Bonjour… » va remettre les humoristes au-devant de la scène

Commencé en 2006 sur les antennes de la RTI, la télévision nationale, « Bonjour » a contribué à réveiller et à propulser les humoristes dans les premiers rangs des arts les plus prisés en Côte d’ivoire. C’est à ce show annuel du réveillon que se sont révélés bon nombre d’humoristes qui font les beaux jours de l’humour actuel en Côte d’ivoire. Il s’agit entre autres d’Agalawal l’ambassadeur du rire (Révélation du « Bonjour 2009 »), Le Magnifique, Joël. Cette émission les propulse et l’ascension commence pour eux.

L’humour devient un métier sérieux

A partir de 2010, les humoristes ivoiriens passent à la vitesse supérieure. Spectacles, One-man-show, livres, films. Les humoristes et acteurs tels que Digbeu Cravate et Gohou Michel sont des références en Afrique et en Europe. Ils font les grandes scènes et sont sollicités pour des films à grand budget comme « Bienvenue au Gondwana ». Abidjan devient la capitale du rire si bien que Canal Plus y déplace une équipe pour jouer le Parlement du Rire une émission désormais culte qui réunit deux ans, pour quelques mois, les humoristes des pays francophones sur un même plateau.
L’humour en Côte d’ivoire semble avoir atteint son apogée, un apogée qui lui permet de se hisser dans les sommets de la comédie internationale. Une période faste qui apparemment n’est pas prête de connaitre de sitôt son déclin au vu des jeunes humoristes qui se signalent avec force. En témoigne le prochain One-man-show de Joel prévu pour le 22 avril prochain au palais de la culture d’Abidjan.

1,947 total views, 10 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Cotedivoire.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !