La langue Peule au Mali d’El Hadj Omar Tall

Le Mali est un vaste pays d’Afrique de l’ouest d’une superficie totale de 1.241.238 Km².

Une population d’environ 17.994.837 habitants vit actuellement sur ce territoire presque désertique. Cette population est constituée de 13 langues officielles dont la 2e, en termes de locuteurs, est le Peul. Ce dialecte jouit d’un passé glorieux qui a fait de lui aujourd’hui un idiome réputé dans toute la sous-région ouest-africaine.

Le Mali est un ensemble linguistique fortement marqué par le Bambara au sud et les Touaregs au nord, du moins c’est ce qui transparait dans la géopolitique actuelle. Et pourtant le Peul est tout autant important juste derrière le Bambara. Il mérite donc qu’on se penche sur lui plus que tout autre dialecte de ce pays.

Qu’est-ce que le Peul et d’où vient-il

Il est dit, la langue Peule est appartient à la famille des langues nigéro-congolaises. Ipso facto, ses origines ainsi que celles du peuple qui la pratique se situent dans l’Afrique du Nord. Mais contrairement aux autres langues qui n’imaginent pas leurs sources en dehors de l’Egypte ancienne, la plus part des Peuls seraient venus des régions actuelles du nord-ouest de l’Afrique ou en Ethiopie. De là ils seraient descendus vers le Mali actuel au Xe siècle et ont fondé des empires. D’abord celui de Sekou Hama Hamadou Boubou Barry en 1818 puis en 1860 celui d’El Hadj Omar Tall connu sous le nom d’Empire théocratique des Toucouleurs. Une thèse veut que la langue peule et la culture même se soient formées dans la vallée du Sénégal au Moyen âge au contact des Berbères et des ethnies locales. La structure de la langue peule proviendrait de ces langues voisines que sont par exemple le Wolof et le Sérère avec qui elle formerait un ensemble linguistique cohérent. La langue peule est aujourd’hui à peu près la même dans tous les pays où elle s’est installée et jouit d’une réputation qui la compare à l’Italien d’Afrique. Elle serait très fluide et parfaitement construite, en effet.

Ecriture Peul et formalisme

Le premier alphabet latin pour l’écriture Peul date des années 1930, mais c’est après l’indépendance qu’une écriture officielle sera mise en place. De fait, en 1966, sous l’égide de l’UNESCO, une rencontre est organisée à Bamako pour uniformiser les langues nationales. Au Mali, le Peul épouse les caractères du « N’ko » mais pas que : a-b-mb-ɓ-c-d-nd-ɗ -e-f-g-ng-h-i-j-nj-k-l-m-n-ŋ -v-o-p-r-s-t-u-w-y- ƴ -. Dans cet alphabet les voyelles longues sont doublées, ce sont : « aa, ee, ii, oo, uu ». Cependant l’alphabet de style latin n’est pas le seul employé par les Peuls du Mali. Il existe aussi un alphabet inspiré de l’arabe, l’ « Ajami » appelé « Ajamiya » en Peul. Comme évoqué plus haut, le Peul est caractérisé par une série de phonèmes liés aux contacts avec d’autres langues, contacts qui se font notamment au travers des déplacements et des caravanes.

Parlons et écrivons Peul

La langue peule a subi plusieurs formes au fil du temps. Il y a eu par exemple une langue peule du Moyen âge et une autre de l’époque coloniale. Cette évolution est due aux emprunts faits à d’autres langues comme le Wolof et le Peul. Voici une liste de vocables peuls ci-dessous :
Homme : Neddo ou Gimdo
Femme : Debbo
Manger : Nyaamde
Bonjour : Djarama
Dimanche : Allat
Mère : Inna
Enfant : Biddo
Demain : Djangoo
Boire : Yarde
Eau : Ndiyam
Ene Waddi buurBe yo yoode : Il y a des filles plus jolies
Hol wakhtou yoni ? : Quelle heure est-il ?

527 total views, 2 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Scandale.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !