in

Langue Dogon au Mali, entre sacralité et spécificité

Vaste territoire d’une superficie de 1.241.238 Km², le Mali est un pays d’Afrique de l’ouest constitué d’une population d’environ 17.994.837 habitants.

Cette population se répartit dans treize langues locales dont le Dogon, la langue des Sages dit-on. Mises de côté les flatteries, le Dogon jouit d’une réputation certaine au sein de la communauté scientifique pour des travaux de cosmologie d’une précision qui dépasse l’entendement humain, pour leur époque.

La langue Dogon parlée l’ethnie Dogon du Mali, est un dialecte propre aux langues du Mali et aux langues du Burkina Faso. Bien que cette langue ne soit pas majoritaire au Mali, elle garde une certaine particularité et une certaine sacralité que nous essayerons de comprendre ici par l’analyse de son histoire et de sa structure même.

Le Dogon : de quoi s’agit-il

Dans le Mali actuel, la langue Dogon est pratiquée dans les régions telles que celle de la Falaise de Bandiagara et le plateau autour de Sangha. Ces régions se trouvent au centre est du Mali, près de la frontière du Burkina Faso où vit également une communauté Dogon. Selon un mythe, les Dogons seraient venus de l’Egypte ancienne où ils appartenaient à la caste des savants. L’on pourrait bien croire en cette thèse avec les découvertes archéologiques des falaises du Bandiagara. Au bout d’un long voyage ils se seraient établis dans la région actuelle du Mali qu’est celle des Bandiagara où ils auraient trouvé un peuple du nom de Tellem. Là ils se seraient imposés avec le temps, contraignant les peuples locaux à quitter leurs terres d’origine. Aujourd’hui, la langue Dogon est à cheval entre l’est du Mali et l’ouest du Burkina. Au Mali l’on compterait au moins quinze sortes de dialectes Dogon concernant au moins 500.000 locuteurs. Aujourd’hui la langue Dogon est classé dans la famille des langues nigéro-congolaises et précisément voltaïques, mais il semblerait que ce classement soit de plus en plus contesté.

Ecriture et structure de la langue Dogon

A ce jour la langue Dogon appartient à la grande famille des langues nigéro-congolaises comme la plus part des langues d’Afrique saharienne. Cette langue connait un alphabet depuis la convention de Bamako de 1966 consacrant les règles et orthographes des langues nationales maliennes. Les langues concernées sont le Bambara, le Bomu, le Bozo, le Peul du Mali, le Mamara, le Soninké, le Songhay, le Syenara, le Tamasheq et le Dogon bien sûr. Cependant il existe des variantes selon chaque langue. L’alphabet Dogon se présente comme suit : a-b-c-d-e-ɛ-f-g-h-i-j-k-l-m-n-ɲ-ŋ-o-ɔ-p-r-s-t-u-w-y-z. Rappelons que cet alphabet s’inspire du latin classique, mais il existe bien d’autres alphabets moins officiels que celui-ci. En outre la langue Dogon est tonique, précisément elle a deux tons que sont les voyelles et les consonnes.

Apprendre le Dogon mot à mot

Pour ces exemples nous employons la forme polie du Dogon pour vous aider à emprunter la courtoisie dans le cas où vous serez emmenés à vous exprimer en Dogon. L’inflexion sera peut-être votre défaut majeur. Ci-dessous sont énumérés quelques mots issus de la langue Dogon :
Bonjour(le matin) : Aga po
Bonjour (l’après-midi) : Po
Quel est votre nom ? : Boy wo
Comment allez-vous ? : U seewo
Merci : Bira po
Au revoir : Konè
Du beurre : Nare
Bière : Dôlô
Du riz : Kini
Hier: Ya
Matin: Aga
1000 FCFA : Sun kagara pèlè
C’est trop cher : A songo ka gèlèn
J’ai fini : A banna

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

La langue Peule au Mali d’El Hadj Omar Tall

Rencontre de la langue Soninké du Mali