CULTURE

Kora Awards 2016 : Les artistes ivoiriens nominés

La Côte d’Ivoire présente au grand rendez-vous de distinction des chanteurs africains

Les Kora Awards sont des distinctions attribuées aux meilleurs artistes du continent africain dans plusieurs catégories. Pour l’édition 2016, des artistes ivoiriens, au nombre de 7 exactement, sont en lice pour espérer décrocher des récompenses. Parmi les nominés de la Côte d’Ivoire à cette remise de prix continentale, un habitué de ce giga rendez-vous artistique : Dj Arafat qui espère ainsi ajouter un énième sacre à son palmarès.

La Côte d’Ivoire en lice pour des distinctions artistiques africaines

Décrocher une récompense aux Kora Awards 2016 est bien entendu l’objectif que se sont fixé les représentants de la Côte d’Ivoire à cette cérémonie de distinction continentale. Sur un nombre incalculables de chanteurs ivoiriens, seuls 7 d’entre eux ont été sélectionnés par les organisateurs pour prétendre à des prix. Les représentants du pays concourent dans 7 catégories différentes, bien que certains parmi eux pratiquent le même genre musical.

Trois voix féminines ivoiriennes au Kora cette année

Sur les 7 artistes qui défendront les couleurs du pays, trois voix féminines, et non des moindres, seront en concurrence dans leurs catégories respectives. La chanteuse Teeyah est nominée pour le prix de meilleure artiste de la diaspora, le duo chrétien Eden concourt pour le « meilleur groupe africain de musique religieuse » et la dernière, Dobet Gnahoré est en lice dans la catégorie de la « meilleure artiste traditionnelle africaine ». Parmi ces chanteuses, c’est le groupe Eden qui a été plus ou moins la surprise, la musique religieuse en Côte d’Ivoire peine à trouver ses marques, même si son public lui reste toujours fidèle.

Trois monstres du coupé décalé aux Awards 2016

Le coupé décalé est un genre musical qui cartonne au pays et en dehors de nos frontières depuis plus de 5 ans. Trois de ses plus fidèles adeptes sont en lice pour des distinctions au Kora. Il s’agit de DJ Arafat (sacré deux fois Koraman) en compétition dans la catégorie du « meilleur artiste de musique urbaine », de Serges Beynaud pour le prix du « meilleur artiste masculin de l’Afrique de l’ouest » et Jean Jacques Kouamé dit JJK en featuring avec Bracket pour la distinction de la « meilleure collaboration de l’année ».

La musique hip-hop aussi de la partie

Le 7ème représentant du drapeau ivoirien est le groupe Kiff No Beat, révélation de l’année 2015 en Côte d’Ivoire. Il se frottera à d’autres grosses pointures de ce genre musical pour espérer rentrer au bercail avec le prix du « meilleur artiste hip-hop de l’année ».

23,962 total views, 263 views today

Cliquez ici pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cliquer et profiter
Haut