CULTURE

Winnie Mandela, la guerrière

Cette dame a mené une longue lutte auprès de son époux et c’est qui la qualifie de femme battante. Cette dame s’est battue pour son pays et elle a été obligée de faire des choses. Allant de cela, nous vous invitons à connaître cette grande dame dont toute l’Afrique en parle.

Née le 26 septembre 1936, Nomzamo Winifred Zanyiwe Madikizela alias Winnie a fait son enfance dans la région du Pondoland précisément dans le village de Bizana. Son père Kokani Madikizela fut un instituteur et sa mère Gertrude Mzaidume, fille d’un colon fut la première enseignante dans la région de Bizana. Winnie fait partie d’une famille de 6 six enfants dont elle est la seule fille de ses parents. Après l’obtention de son diplôme de travailleur à l’école Jan Hofmeyer de Johannesburg et quelques années après à l’université Witwatersrand pour une licence en relation internationale. Ensuite, cette dame travaille dans l’administration de Bantoustan de Transkei et par la suite à Transvaal à Johannesburg.

Comment cette dame est-elle entrée dans la vie de l’ex président ?

C’est dans les années 1956, que Winnie fait la rencontre de Nelson Mandela lors de ces achats dans un magasin. Cette rencontre a été pour cette jeune femme le début d’une nouvelle vie. Etant déjà marié et père de 3 enfants Nelson n’y renonce pas aux charmes de cette femme qui entretenait une relation avec son cousin. 1 an après leur rencontre Mandela décide de la prendre comme épouse le 10 mars 1957. Suite à cette nouvelle sa première épouse se voit trahir et le poursuit en justice. Après l’obtention de son divorce, il décide de vivre à Soweto avec sa nouvelle épouse Winnie. La jeune dame mit au monde deux enfants dont Zenani et Zindzi Mandela-Hlongwan. Après l’arrestation de son mari, Winnie a subit un véritable calvaire avec les autorités. Durant l’arrestation de son époux, elle contrainte de quitter le pays et a une autorisation de 2 fois pour voir son mari. Dès lors, elle se fait dans une lutte ouverte pour son pays et défend ses droits en tant que citoyenne de son pays.

Winnie Mandela a-t-elle fait de bonnes actions ?

Après l’acquisition du nom de son mari, Winnie est membre d’une association dénommée «la ligue des femmes de l’ANC » de 1993 à 1997. Elle occupe également le rôle de vice-ministre des Arts, de la culture, des sciences et de la technologie au sein du gouvernement Postapartheid en mai 1994. En décembre 1997, elle décide de renoncer à sa candidature de vice-présidence de l’ANC lorsqu’elle est accusée du meurtre de Stompie Moketsi. Lors du procès elle est reconnue devant 43 chefs d’accusations pour fraude et 25 accusations de vols ainsi que son frère Addy Moolmam le 24 avril 2003. Winnie est condamnée à quatre de prison. Après sa libération, elle s’oppose à la politique de son mari et lui reproche d’avoir pris parti pour l’économie blanche plutôt de soutenir les noirs.

634 total views, 18 views today

Cliquez ici pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cliquer et profiter
Haut