La fête du Vodoun célébrée sous le sceau de l’union et la tolérance religieuse

Les adeptes des religions endogènes du Bénin ont célébré mardi et dans tous les couvents traditionnels du pays, la fête du Vodoun, à travers des consultations du Fâ, invocations de divinités, libations, sacrifices divers, chants et danses ainsi que des réjouissances populaires.

Cette commémoration qui a mobilisé dans diverses villes béninoises, des touristes aux côtés des prêtes du Fâ, des têtes couronnées et adeptes des divinités, Dan (déesse des eaux), Sakpata (dieu de la terre), Lègba (dieu-gardien de la maison), Atchinan (divinité particulière), Hoxo (dieu des jumeaux), Hêviosso (dieu de la foudre), Ogou (dieu du fer), Thron et autres qui ont invoqué la protection et les bénédictions ‘’des mânes des ancêtres’’ sur la nation en conjurant les mauvais sorts qui guettent la République.

Drapés de leurs plus beaux atours aux couleurs vives et diversifiées, les fidèles du Vodoun, religion endogène instituée depuis les années 1990 par l’ancien Président de la République Nicéphore Dieudonné Soglo, ont prié pour chaque citoyen et les dirigeants du pays.

A Cotonou, Dah Hounnongan a invité tous les dignitaires Vodoun à l’unicité des religions endogènes et d’agir dans le sens de la promotion du tourisme au Bénin.

‘’Nous saisissons l’occasion pour appeler à un sens élevé de responsabilité afin de favoriser une cohabitation pacifique, facteur de la diversité religieuse ’’, a fait noter Léhady Soglo, maire de Cotonou participant aux festivités dans le 9ème arrondissement de la ville.

A Ouidah, berceau du Vodoun, sur la place de la porte du non-retour, à une quarantaine de kilomètres de Cotonou, la diaspora béninoise, les chefs couvents, les hauts dignitaires du culte Vodoun ainsi que les têtes couronnées ont aussi célébré avec faste la fête nationale des religions endogènes sous la direction des chefs suprêmes et pontifes des religions endogènes du Bénin, leur majesté Daagbo Hounon Doudédji Alomonwlizo Azikpégowassin et Daagbo Hounon Tomandjlèhoukpon II.

Le chef de l’Etat béninois, Patrice Talon qui s’est fait représenter aux manifestations officielles à Covè dans le centre du pays, avait déclaré en décembre dernier à l’occasion de la présentation du programme d’actions de son gouvernement que ‘’le Vodoun est une valeur sûre de promotion du patrimoine culturel béninois’’ de laquelle, le Béninois ne devrait avoir honte.

La journée de ce mardi est une journée chômée et payée au Bénin, pays laïc.

Source: DJ/of/APA

8,851 total views, 60 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Cotedivoire.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !