ECONOMIE

Advans Côte d’Ivoire augmente son capital

Advans Côte d'Ivoire à Abidjan

L’institution de microfinance prévoit d’améliorer ses prestations

Advans Côte d’Ivoire vient de revoir à la hausse son capital qui franchit désormais les 5 milliards de F CFA. Par le passé, ce montant était fixé à 3,75 milliards de F CFA. Après trois années sur le territoire ivoirien, l’institution de microfinance s’est parfaitement adaptée aux réalités du marché national et a répondu aux attentes des citoyens dans l’attribution de prêts. Son arrivée en Côte d’Ivoire au mois de  mars 2012 a fortement contribué à la vulgarisation de l’accès au crédit à la classe moyenne. L’ouverture de l’agence de Koumassi le 22 juin 2015 porte à 7 le nombre de ses représentations sur le sol ivoirien. Cette augmentation de capital s’inscrit dans le cadre du renforcement  des liens existants entre la microfinance et ses clients.

Une croissance fulgurante au niveau national

L’institution a foulé le sol ivoirien à la date du 14 mars 2012. Trois ans après, son bilan largement positif témoigne de la confiance que les entrepreneurs et la population locale ont placée en cette microfinance. Au cours de son exercice sur les terres ivoiriennes, elle a enregistré plus de 36.000 clients pour des opérations de dépôts dont le montant avoisine les 11,2 milliards de F CFA, et plus de 12.800 clients pour des demandes de prêts. Les 7 agences ivoiriennes comptent au total 358 employés, soit une moyenne de 51 collaborateurs par agence. Advans Côte d’Ivoire aura octroyé plus de 51 milliards de F CFA de crédit à des requérants avec un encours de crédit supérieur à 20 milliards de F CFA. Au regard de cette belle performance réalisée sur la période de trois ans d’existence en Côte d’Ivoire, les actionnaires du groupe ont jugé opportun de monter la barre du capital social à 5 milliards de F CFA.

Les raisons d’un tel succès

Advans n’est pas la seule institution en exercice au pays à octroyer des fonds à la population. Plusieurs  choix sont à l’origine de son succès. D’abord la facilité d’accès aux crédits par les citoyens. La classe moyenne est dans sa grande majorité privée de l’accès au crédit bancaire à cause des procédures jugées trop pénibles et incompréhensibles pour des personnes déscolarisées. Avec cette microfinance, les démarches d’accès à un emprunt ont été considérablement assouplies pour le rendre accessible à tous. En ce qui concerne le montant des prêts, il est compris entre 65.000 F CFA et 150.000 millions de F CFA avec un taux d’intérêt relativement faible. Aussi, l’institution a misé sur la proximité en multipliant ses agences de représentation qui sont désormais au nombre de 7.

La microfinance en chiffres sur continent noir

  • 8 ans d’existence sur le sol africain
  • Présent dans 7 pays
  • 000 clients enregistrés
  • Près de 50 milliards de F CFA d’encours au crédit

 

 

26,159 total views, 33 views today

Cliquez ici pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cliquer et profiter
Haut