ECONOMIE

La coopération sino-ivoirienne s’accentue

La puissance asiatique se positionne comme l’un des plus importants partenaires de la Côte d’Ivoire

La coopération sino-ivoirienne s’est considérablement accentuée et diversifiée depuis l’année 2010. Le volume des échanges commerciaux entre la République populaire de Chine et la Côte d’Ivoire a franchi en 2014 le seuil des 1,44 milliard de dollars, l’équivalent de 720 milliards en F CFA. L’information a été donnée par l’ambassadeur chinois au cours d’une conférence animée le lundi dernier. Après la France et le Nigéria, les chinois occupent la troisième place des transactions commerciales avec la République ivoirienne. Autant dire que les relations diplomatiques qui existent entre les deux nations depuis 1983 sont plutôt en bon état. Les échanges du pays avec le monde asiatique commencent à peser considérablement dans la balance commerciale ivoirienne avec le monde extérieur.

Des échanges qui se sont intensifiés en l’espace de cinq années

On estime à 309 milliards de F CFA le montant global des transactions commerciales sino-ivoiriennes pour l’année 2010. Ce chiffre est passé en hausse pour atteindre la barre des 544 milliards de F CFA l’an dernier. Entre 2010 et 2014, le partenariat a franchi la proportion des 64%. En 2015, l’ambassadeur chinois a fait remarquer que ‘‘pendant les neuf premiers mois de l’année, ces échanges ont enregistré 1,2 milliard de dollars’’. Les investissements chinois compteraient pour environ 28% dans le taux des capitaux extérieurs actifs en Côte d’Ivoire.

Une coopération dans plusieurs domaines

En termes d’investissements, l’Empire du Milieu signale sa présence dans plusieurs secteurs d’activités et projets de grande envergure lancés par les autorités de la Côte d’Ivoire. La première puissance économique mondiale a octroyé 819 millions de dollars à l’état ivoirien pour le financement de son projet de réhabilitation et d’extension de son réseau d’électricité. Ces investissements devraient permettre à la Côte d’Ivoire d’accroître son potentiel en fourniture d’énergie aux populations à 4000 mégas watts pour l’horizon 2020. A cela s’ajoute les 933 millions de dollars accordés au gouvernement ivoirien dans le cadre de l’extension du Port Autonome d’Abidjan. La construction du barrage de Soubré témoigne également de l’ampleur des fonds alloués à la Côte d’Ivoire par la Chine. L’Empire du milieu finance à hauteur de 85% ce projet d’un montant estimé à 286 milliards de nos francs.

Une coopération qui annonce des lendemains meilleurs

Au cours de sa conférence donnée le lundi au siège de la représentation chinoise à Abidjan, l’ambassadeur n’a pas manqué d’évoquer la suppression du visa d’entrée à destination de son pays. Les ressortissants ivoiriens qui détiennent des passeports diplomatiques sont désormais exemptés du visa d’entrée vers la Chine depuis le samedi 19 décembre. C’est un énorme pas dans la consolidation des rapports entre les deux pays. Abidjan attend également sa part dans les 60 milliards de dollars d’aide promis au continent africain lors du sommet Chine-Afrique.

30,124 total views, 69 views today

Cliquez ici pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cliquer et profiter
Haut