BMCE Capital accompagne les acteurs du secteur pharmaceutique dans leur conquête de nouveaux marchés africains

Une rencontre sur « l’industrie pharmaceutique face à l’évolution du marché de change marocain », a été organisée, jeudi à Casablanca, à l’initiative de BMCE Capital et de l’Association Marocaine de l’Industrie Pharmaceutique.

Lors de cette rencontre, les interventions ont porté sur les enjeux de l’industrie pharmaceutique marocaine dans le contexte économique actuel et les différents changements que connaîtra le marché de change marocain en 2017 et leur impact sur le secteur pharmaceutique, ainsi que sur l’importance des couvertures du risque de change comme facteur déterminant dans l’optimisation de la trésorerie de toutes entreprises importatrices et/ou exportatrices, indique vendredi un communiqué du Groupe BMCE Bank parvenu à APA.

De même, les participants ont fait un focus sur les marchés porteurs en Afrique de l’Ouest et leurs moyens de couverture dédiés aux opérations à l’export.

A cette occasion, les experts de BMCE Capital se sont associés à d’autres compétences spécialisées pour apporter tout l’éclairage nécessaire aux opérateurs du marché pharmaceutique marocain et leur permettre de se prémunir contre les évolutions défavorables du marché.

L’industrie pharmaceutique marocaine, en forte progression depuis quelques années, avec un taux d’exportation de 10 % (Afrique Subsaharienne, pays européens et pays du Golfe) affiche une réelle volonté de conquérir de nouveaux marchés en développant les échanges commerciaux Sud-Sud et porter la part des exportations à 40% de son chiffre d’affaires, souligne-t-on
Cette volonté agira en faveur d’un rééquilibrage de la balance commerciale de ce secteur dont le niveau des importations représente plus de 7 fois celui des exportations.

La convention de partenariat signée en juin dernier, entre les pharmaciens de l’Afrique de l’Est – à travers les institutions de la profession pharmaceutique qui les représentent (IOPA, ISPHARMA, ACAME) – et l’Association Marocaine de l’Industrie Pharmaceutique (AMIP), marque les premiers jalons d’une industrie pharmaceutique marocaine de dimension panafricaine avec l’intensification des échanges commerciaux et l’implantation de nombreuses unités de production en Afrique de l’Ouest.

Face à ces défis, l’Industrie pharmaceutique marocaine se trouve confrontée aux aléas de certaines monnaies qui subissent de fortes variations et engendrent un risque de change significatif, constate-t-on.

Source: HA/APA

2,746 total views, 10 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Cotedivoire.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !