Macron nouveau président de France : voici sa promesse aux chefs d’entreprises

Le nouveau président de la République en France a pris un certain nombre d’engagements vis-à-vis des chefs d’entreprises, en l’occurrence les PME. Avant sa victoire à l’élection présidentielle française, voici un résumé des promesses de patron aux dirigeants d’entreprise.

Vainqueur de l’élection présidentielle française de 2017, Emmanuel Macron, le nouveau président de la République française, estime qu’il faut soutenir la création d’entreprises en France, plus particulièrement les PME et les ETI. Mais ces dernières années, plusieurs mesures instituées par le gouvernement français ont tué la croissance de ces PME qui jouent pourtant un rôle essentiel dans la création d’emploi. Pendant la campagne, le nouveau locataire s’était engagé à créer un contexte favorable à la création d’entreprise, en supprimant certaines cotisations et taxes qui freinaient les jeunes entrepreneurs. Le nouveau président français propose aussi une revalorisation du SMIC, pour dit-il ‘‘permettre aux français de vivre de leur travail’’. Pour faire court, Emmanuel Macron a promis une grande révolution du code du travail en France.

Baisse des charges des petites entreprises avec Macron

Le nouveau président français a placé son quinquennat sous le signe de la révolution du code du travail en France. Pour permettre aux entreprises de souffler un tant soit peu, Emmanuel Macron a promis de réduire jusqu’à 25% l’Impôt sur les sociétés. Objectif, permettre aux entreprises françaises d’être mieux compétitives au niveau international et mieux résister à la conquête chinoise en Europe. En plus de baisser l’IS, le nouveau locataire de l’Elysée s’engage pendant les cinq années à venir à supprimer le CICE, le crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi par « une baisse des charges claire et durable pour tous les types d’entreprises », avait-il indiqué au mois de janvier sur son compte twitter. En désengageant les PME de certaines charges, les chefs d’entreprises pourront ainsi ouvrir leurs portes au recrutement de salariés, une mesure qui permettrait de réduire donc le taux de chômage en France. Le nouveau président français promet aussi durant son quinquennat d’exempter les autoentrepreneurs de plusieurs charges durant la première année de la création de leur entreprise. Et comme il l’a si clairement expliqué dans son programme « La création d’entreprises a atteint en France un niveau élevé : nous sommes un pays entreprenant ! Mais ensuite, cela bloque : les PME et les entreprises de taille intermédiaire françaises grandissent trop peu, trop lentement. Nous n’aidons pas suffisamment ceux qui entreprennent qu’il s’agisse de ceux qui créent des entreprises comme de ceux qui essaient de renouveler leur activité et de la développer. Et les obstacles demeurent trop nombreux à la croissance des entreprises. Il faut que notre système de protection sociale réponde mieux aux besoins des entrepreneurs et des créateurs d’entreprises. ». Une autre charge qui disparaîtra sous le mandat de Macron, les RSI, le Régime social indépendant qu’il a lui-même qualifié sur twitter en février dernier de « trop compliqué », arguant que « les procédures sont mal faites.».
Le nouveau président de France s’est aussi engagé avant son élection à augmenter le SMIC de 100 euros lorsqu’il serait élu. Le salaire minimum de croissance dans l’Hexagone devrait donc atteindre dans les années à venir les 1253 euros nets par mois.

365 total views, 3 views today


  

 
Haut

Hello !

Vous aimez Cotedivoire.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !