in

Réforme de la loi travail : à chacun sa manière de manifester

La manifestation contre la réforme du code du travail a eu lieu hier à Paris.

Cet important rassemblement vise à améliorer les conditions de vie et de travail des Français. D’autres villes comme Marseille ou le Havre ont aussi eu droit à des manifestations, même si elles furent de moindre ampleur. Ce gigantesque défilé aurait rassemblé 24.000 personnes selon la préfecture de police de Paris et 60.000 selon la CGT, Confédération Générale du Travail, principal syndicat ouvrier en France.

Parmi ces manifestants, certains ont préféré faire autre chose que de soulever des pancartes et de scander des slogans, éternellement repris.
Les personnes mobilisées pour cette marche n’ont pas tous eu les mêmes méthodes de protestation. Un individu peu commun s’est fait remarquer dans ce lot de manifestants de tous genres. Son allure, son état et son message ont paru si décalés que ce dernier a attiré l’attention des medias et des autres marcheurs. Nous sommes bien à Paris au cours d’une protestation syndicale et non à Miami Beach.

Un défilé gigantesque contre le code du travail

A l’appel de la CGT, le principal syndicat français, des dizaines de milliers de personnes sont descendus dans les rues de plusieurs villes de France dont Marseille, Toulouse, le Havre, Nice, Rennes et Paris la capitale. Comme d’habitude Paris a battu le record en mobilisant entre 24 et 60 mille personnes. Pancartes brandies, slogans scandés, sifflets, marches silencieuses ont marqué la manifestation d’hier mardi. Cependant il n’y a pas que la foule, les discours politiques et l’ambiance qui ont marqué les esprits. Certains curieux ont été accrochés par un spectacle inhabituel dans un défilé syndical. Il s’agit du show donné par un homme en tenue d’Adan.

Un manifestant pas comme les autres

Un homme complètement nu a paradé hier mardi durant la manifestation contre la réforme du code du travail. A poil, guitare au cou, il a fait le fanfaron devant les forces de l’ordre qui le tenaient en respect ou plutôt à l’œil. Certains reporters se sont attroupés autour de l’homme pour saisir l’instant présent. Photographes et cameramen se bousculaient pour immortaliser la scène. C’était apparemment du jamais, du moins c’était chose rare. Il se tenait debout au milieu de la foule et des caméras qui le mitraillaient de leurs flashs. Il levait les mains en l’air tel Johnny Hallyday sur l’estrade du Zénith de Paris, marchait triomphalement devant son public médusé, curieux. Il n’a pas que parader, il a aussi poussé la chansonnette comme cerise sur le gâteau.

Sur une barricade, au milieu des pavés

L’homme nu comme un ver de terre n’a pas utilisé sa guitare que comme cache-sexe. Elle lui a aussi servi pour accompagner sa chanson. Telle Gavroche derrière la barricade, l’homme nu chante ce refrain, inlassablement :

« On lâche rien ! On lâche rien ! On lâche pas les sans-papiers ! On lâche pas les policiers ! ».

Bien que la voix ne soit pas particulièrement belle, l’homme persiste et signe. Il devient une curiosité tandis que lui se voit en rock star devant un public de circonstance.
La manifestation syndicale de ce mardi a été plus que remarquable. Avec des à-côtés et des faits divers exceptionnels, l’on pourra dire que la CGT a réussi son pari d’attirer l’attention. Paris réussi à Paris pourrait-on dire. Cet adepte évident du nudisme aura montré qu’on peut toujours protester d’une autre manière. Il est comme sorti de la monotonie pour emprunter le chemin de la bizarrerie. On espère qu’il est au moins parvenu à mettre à nu les carences du code du travail.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Mali : Le gouvernement tente de se racheter avec un réaménagement

Côte d’Ivoire : la FESCI décidée à aller jusqu’au bout