Programme Macron : la culture a t’elle une place importante ?

Le programme d’Emmanuel Macron à la présidentielle française 2017 a mis un point d’honneur sur plusieurs thématiques cruciales. Parmi celles-ci figure en bonne place la culture. De la littérature nationale aux médias en passant par la musique rien n’a été oublié. Convaincu que la culture témoigne du rayonnement d’un peuple le candidat d’En Marche veut faire d’elle l’un des fers de lance de la politique étrangère française.

Plus encore la culture c’est ce qui renforce le sentiment d’appartenance à un même peuple, elle vivifie le patriotisme et nourrit la solidarité. Quelles sont donc les propositions de l’auteur de Révolution au sujet de la culture ?

Renforcer l’intérêt pour la culture chez les plus jeunes

L’Etat promet de faciliter l’accès à la culture à tous les enfants ainsi qu’aux jeunes. Tous les enfants sans exception auront dorénavant accès aux bibliothèques et aux librairies afin d’acquérir de l’éducation artistique et culturelle. Régulièrement des activités artistiques collectives seront organisées par les élèves eux-mêmes ou les encadreurs. Elles concerneront autant les chorales que les troupes théâtrales. Pour mieux stimuler la création artistique chez l’enfant, des rencontres entre les élèves et les artistes eux-mêmes seront préconisées. Les bibliothèques devront dorénavant ouvrir leurs portes 24h/24 y compris les dimanches. Cette mesure concerne autant les bibliothèques municipales qu’universitaires. Pour les jeunes il est prévu un Pass Culture de 500 £ pour leur permettre d’accéder aux programmes culturels de leur choix via une application. Cette initiative sera cofinancée par l’Etat et les plateformes numériques.

Repenser la politique culturelle de l’Etat

Tout d’abord Macron veut établir la parité au niveau des nominations dans le domaine culturel. Les femmes sont sous représentées à la tête des institutions culturelles alors qu’elles font au moins la moitié des étudiants en études des arts du spectacle.
Pour encourager la création artistique les œuvres d’art continueront d’être dispensés de l’ISF et le mécénat sera davantage soutenu.
Mais plus encore la France s’engagera à redonner du souffle à sa culture à l’extérieure de ses frontières. Elle devra davantage valoriser les institutions qui défendent sa langue à l’étranger en l’occurrence la Francophonie, les Lycées français et les centres culturels français disséminés partout dans le monde même dans les pays qui ne partagent pas la langue.

Apporter un appui aux artistes et à leurs œuvres

L’état fera des efforts dans la diffusion des produits artistiques comme les œuvres littéraires en les adaptant davantage au monde numérique. Il faudra multiplier les spectacles (festivals de musiques, représentations théâtrales etc.) et faire des métiers de l’audiovisuels de véritables industries.
L’Etat compte investir dans la formation initiale des créateurs d’arts en favorisant l’interdisciplinarité, en l’occurrence établir un tronc commun entre les écoles. Ceci permettra l’émulation et une bonne formation du point de vue international.
Un fonds d’investissement de 200 millions d’euros sera alloué au financement des industries culturelles de France.

Faire de la culture un idéal européen

Le candidat à la présidentielle veut faciliter la vie et les activités des professionnels de l’art dans l’espace européen. Il préconise l’établissement d’un Erasmus des acteurs du secteur pour permettre à ceux-ci (artistes, commissaires-priseurs etc.), dans le cadre de leurs activités, d’aller et venir plus facilement sur le continent. Comme en France, Macron promet étendre le Pass Culture afin que les jeunes de l’Union aient plus d’accès aux plateformes et activités culturelles. Enfin, à l’instar du Netflix aux Etats Unis, le candidat à la présidence envisage créer une agence d’envergure européenne pour gérer et promouvoir le cinéma occidentale.

Défendre les droits d’auteurs

Les droits d’auteurs seront bien mieux défendus en ce qui concerne la diffusion sur les supports numériques. Ces sites internet devront payer les impôts comme toutes les autres sociétés d’Etat et seront soumis aux mêmes obligations fiscales afin d’en tirer le maximum de profit en faveur des auteurs, acteurs et artistes. Dans la continuité ce combat sera étendu aux éditeurs de presse en sorte que plus de bénéfices soient versés aux artistes. A l’endroit des sites pirates une guerre cybernétique et judiciaire sera entreprise à leur encontre.

Faire la promotion du patrimoine nationale

Conscient que le patrimoine culturel français est l’un des plus importants du monde, l’auteur de Révolution veut procéder à une rénovation des sites touristiques tels que les Musées et les édifices historiques et également valoriser ce patrimoine grâce à une dotation.

Défendre l’indépendance des médias français

Face à l’ingérence de plus en plus croissante de puissants groupes financiers, souvent étrangers, dans la vie des medias, Emmanuel Macron veut éviter une mise en joug de la presse.
Ainsi il veut instaurer un nouveau statut de la presse pour préserver leur indépendance, simplifier la règlementation audiovisuelle en matière de publicité, renforcer le secteur public des medias afin de le faire correspondre aux exigences des Français.
La culture selon Macron est davantage orientée vers un renforcement des missions qui lui sont dédiés mais aussi vers un accès plus simplifié à ses composantes et à l’autonomie de celles-ci.

1,079 total views, 12 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Cotedivoire.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !