Maghreb

Maroc : OCP va lancer un emprunt obligataire de 470 millions d’euros

Le Groupe marocain de l’Office Chérifien des Phosphates (OCP) a obtenu l’autorisation préliminaire de l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) pour lever un montant de 470,8 millions d’euros, sur plusieurs tranches.

L’AMMC a visé, ce mardi une note d’information préliminaire relative à une émission obligataire subordonnée perpétuelle d’OCP, plafonnée à 470,8 millions d’euros sous forme d’obligations subordonnées perpétuelles, cotées et non cotées, avec des dates de rachat prédéterminées et marquées par une augmentation de la prime de risque à chaque date de rachat.

L’opération a pour objectif de répondre aux besoins du programme d’investissement d’OCP, portant sur un montant d’environ 200 milliards DH sur la période 2008-2025 et financé par la dette, en plus des fonds propres.

« Ce recours s’inscrit dans une stratégie visant à optimiser l’accès au marché des capitaux et diversifier les sources de financement », peut-on lire sur la note d’information d’OCP.

Ce programme d’investissement, selon OCP, vise à affronter la croissance de la demande et à renforcer sa position de leader sur l’ensemble de la chaîne de valeur, par le doublement de sa capacité minière et le triplement de sa capacité de transformation chimique.

L’OCP procède actuellement à l’augmentation de ses capacités de production d’engrais et d’acide phosphorique à Jorf Lasfar, à travers la construction de quatre unités de production d’engrais intégrées, d’une capacité d’un million de tonnes chacune. Les deux premières unités sont opérationnelles et les deux autres seront mises en service d’ici fin 2017.

Par ailleurs, des unités de production intégrées d’une capacité de 1 million de tonnes chacune sont prévues à Laâyoune d’ici 2020 et à Safi d’ici 2025. En outre, la plateforme de Jorf Lasfar pourra accueillir jusqu’à six unités supplémentaires d’ici 2025, en fonction de l’évolution des conditions de marché à cet horizon.

Et dans le cadre de l’expansion de la plateforme Jorf Phosphate Hub (JPH) et de l’augmentation attendue de la production, OCP a entrepris d’étendre ses installations portuaires à Jorf Lasfar et d’accroître ses capacités de stockage.
Sur la base de ses estimations actuelles et conformément à son programme d’investissement, le groupe prévoit que sa capacité de production annuelle de roche passera de 34 millions de tonnes en 2015, à 46,7 millions de tonnes en 2020, puis à 57,4 millions de tonnes en 2025.

De même, la capacité de production d’acide phosphorique du Groupe passera de 5,7 millions de tonnes P2O5 en 2015 à 7,8 millions de tonnes P2O5 en 2020 puis à 10,6 millions de tonnes P2O5 en 2025.

La capacité de production d’engrais, quant à elle, passera de 8,5 millions de tonnes en 2015 à 14 millions de tonnes en 2020 puis à 21,3 millions de tonnes en 2025. Ces augmentations de capacité devraient permettre à OCP de renforcer sa position de leader dans l’industrie des phosphates.

Source : HA/APA

172 total views, 21 views today

Cliquer et profiter
Haut