Mali

Attaque armée en cours au Mali : une importante base militaire tombe

attaque armée Mali

Une nouvelle attaque armée est en cours au Mali depuis ce mardi matin. Dans la matinée de ce 19 juillet, des hommes armés ont pris pour cible une importante base militaire située à Nampala dans le centre du pays. Pour l’heure, les autorités maliennes n’ont avancé aucun bilan officiel lié à ces affrontements. Le camp visé par les assauts est tombé aux mains des rebelles qui n’ont toujours pas été identifié, leurs motivations sont également inconnues.

Des individus lourdement armés attaquent un camp malien

Les populations vivant dans la localité de Nampala se sont réveillé ce matin dans la stupeur créée par une attaque armée toujours en cours dans la plus grande base militaire de ville. L’actualité en Afrique de l’ouest est dominée cette énième tentative de déstabilisation auquel le Mali se trouve confronté depuis ce mardi matin. Dans la matinée de ce 19 juillet, des individus lourdement armés ont surgis de nulle part pour lancer une offensive contre la plus grande base militaire qui se trouve dans cette localité du centre. Après plusieurs échanges de tirs, les assaillants dont l’identité n’a pas été révélée ont réussi à s’emparer du camp et à mettre la main sur plusieurs de ses occupants. Pour l’instant, aucun bilan n’a été dressé car l’invasion est toujours en cours. Toutefois, ‘‘il y’a des victimes mais on ne sait pas encore le nombre exact’’, précise un élu dont les propos ont été rapportés par Le Figaro. On ignore également les motivations et les revendications de ce nouveau groupe d’assaillants qui veut faire parler de lui dans le centre malien.

Qui sont les auteurs de l’attaque armée en cours au Mali ?

Pour l’heure, l’identité des individus armés ayant pris le contrôle du camp de Nampala n’est pas encore connue. Mais certaines laissent entendre que l’offensive aurait été menée par le FLM (Front de Libération du Macina). C’est un nouveau groupe islamiste qui a vu le jour l’an dernier sous la conduite d’un radicaliste répondant au nom d’Amadou Koufa. Si cette théorie se confirme, alors les revendication du groupe ne devrait pas être similaire à celle de la rebellion d’Ansardine, puisque les deux groupement de rebelle ont déjà signé des alliances.

Une déstabilisation qui se déporte vers le centre du pays

L’instabilité qui règne dans le grand nord du Mali est connue de tous. Mais depuis quelques années, on assiste à une percée des djihadistes dont les actions se concentrent désormais beaucoup plus vers Bamako où une fusillade avait éclaté dans un hôtel il y’a quelques mois de cela. N’eut été l’intervention salutaire des forces françaises, la plus importante ville malienne serait déjà probablement tombée entre les mains des rebelles, ou du moins une partie. Cette nouvelle attaque contre une base militaire remet en question le processus de paix lancé par le président malien. Il y’a un an de cela, un accord avait été signé entre le gouvernement et les islamistes. Cette nouvelle offensive montre manifestement que tous les groupes armés du pays ne sont pas résolument engagés dans ce processus.

Droit d’auteur image de couverture : http://fr.123rf.com/profile_zabelin

21,105 total views, 18 views today

Cliquez ici pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cliquer et profiter
Haut