Mali

Violente inondation au Mali : 1459 domiciles s’effondrent, 9135 sinistrés sans logements

Inondation Mali

Une terrible inondation a secoué la République du Mali au cours de la période allant du 12 au 27 juillet 2016. Après les ravages causés par les eaux, l’heure est maintenant au bilan. Au cours d’une conférence de presse animée le jeudi dernier, le colonel Seydou Doumbia a fait un état des lieux des dégâts causés par les pluies diluviennes dans plusieurs villes du pays. Selon le responsable de la protection civile, 1459 domiciles se sont effondrés sous les eaux et on compterait près de 10.000 sinistrés

De nombreuses villes maliennes frappées par des pluies torrentielles

La population malienne se remet progressivement de la terrible inondation qui a frappé plusieurs grandes villes du pays il y’a de cela deux semaines. En plus de l’attaque armée de la base militaire de Nampala, l’actualité au Mali est aussi dominée par ces pluies diluviennes qui ont ravagé une grande partie du pays du 12 au 27 juillet 2016. Dans la journée de jeudi, le responsable du département de la protection civile malienne était face à la presse pour faire un état des lieux des ravages causés par ces pluies tombées de façon irrégulière. Le bilan dressé par le colonel Seydou Doumbia fait grincer les dents : 1459 domiciles se sont effondrées sous l’effet des pluies torrentielles qui ont touché 850 ménages dans tout le pays. En dehors des dégâts matériels, 13 personnes ont également perdu la vie, dont un agent du département de la protection civile. Pire, l’urgence sanitaire a franchi un seuil alarmant car 9135 sinistrés sont dans le besoin d’une assistance gouvernementale.

Les villes frappées par la terrible inondation

Des 850 ménages frappés par les pluies diluviennes de ce mois de juillet, c’est la ville de Gao qui a enregistré la plus grosse perte avec 404 foyers sinistrés. Elle est suivie par les villes de Mopti (182 ménages), Ségou (122 ménages), Sikasso (94 ménages), Tombouctou (93 ménages), Koulikoro (35 ménages) et Bamako la capitale qui reste de loin la moins affectée seulement 14 foyers touchés par cette terrible inondation. En ce qui concerne le bilan des maisons anéanties par les eaux, les dégâts les plus importants ont été enregistrés dans la ville de Sikasso (896 maisons ravagées par les pluies), la troisième région la plus importante du pays. En revanche, aucun domicile n’a été détruit par les pluies diluviennes dans la capitale malienne. Quant au nombre de sinistrés, c’est encore la ville de Sikasso qui a été la plus touchée avec 4217 personnes sinistrées, suivie de Tombouctou (2424 personnes) et Mopti (1717 personnes), pour les zones où les sinistrés se comptent par milliers.

La cause des inondations au Mali

Selon la direction générale de la protection civile, plusieurs raisons sont à l’origine des nombreux dégâts causés par les pluies torrentielles tombées au Mali ces deux dernières semaines. Parmi les motifs avancés par le colonel Seydou Doumbia le problème crucial des caniveaux. Le pays fait face à un manque criant de canaux de canalisation devant faciliter l’évacuation des eaux. Le peu de caniveaux existant sont obstrués par les ordures, empêchant les eaux de circuler librement.

Droit d’auteur image de couverture : http://fr.123rf.com/profile_demidoff

22,190 total views, 66 views today

Cliquez ici pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cliquer et profiter
Haut