Nigéria

Boko Haram Nigéria : Abubakar Shekau donne signe de vie par vidéo

Le leader du groupe Boko Haram au Nigéria est décidément un fantôme qui hante le gouvernement nigérian. Il y’a un mois de cela, l’armée nigériane avait annoncé sur son compte twitter avoir grièvement blessé Abubakar Shekau dans un raid aérien dans le nord du pays. La rumeur courait même que le chef de la secte islamiste n’a pas survécu dans l’offensive de l’armée nigériane. Mais l’homme vient de donner signe de vie à travers une nouvelle vidéo.

Si Boko Haram au Nigéria reste toujours une menace réelle, le retour à la vie du fantôme Abukabar Shekau est la pire des nouvelles que pouvait entendre le gouvernement nigérian. Le 23 août dernier, l’armée nigériane avait mené une véritable offensive dans le nord du pays, plus précisément un raid aérien sur la forêt de Sambissa. Après l’opération l’armée a publié sur compte twitter que le leader du groupe islamiste avait été sérieusement blessé dans l’attaque, sans pour autant confirmer son décès. Car plusieurs fois par le passé, le chef de la secte islamiste avait été annoncé pour mort et a finir par refaire surface plus tard. Une nouvelle fois encore, c’est le même scénario qui se répète, à la différence que les autorités nigérianes sont restées prudentes dans leurs affirmations. Le leader de la secte islamiste vient de donner signe de vie à travers une nouvelle vidéo diffusée sur Youtube. S’exprimant dans plusieurs dialectes, Abubakar Shekau a envoyé un message fort aux autorités nigérianes, leur faisant clairement comprendre qu’il est « en bonne santé et en sécurité », avant de poursuivre « je vais parfaitement bien ».

Des nouvelles revendications de Boko Haram en vidéo

« Nous ne ramènerons pas vos filles. Si vous voulez qu’on vous rende vos filles, rendez-nous nos frères », tel est le résumé du nouveau message qu’Abubakar Shekau envoie au gouvernement nigérian. A ce jour, plusieurs membres de la secte islamiste, dont des responsables importants, sont détenus par l’armée nigériane. Mais c’est une exigence que le président de la République fédérale ne va jamais satisfaire car ce serait remuer le couteau dans la plaie. Afin de lever tous les doutes autour de l’authenticité de sa vidéo, le leader contesté de Boko a brandi à la camera un calendrier islamiste sur lequel il indiquait la date de tournage de la vidéo, c’est-à-dire le dimanche 25 septembre 2016.

Vers un changement de stratégie ?

Depuis le début de l’insurrection islamiste au Nigéria, l’option militaire a toujours été la réponse du gouvernement. Mais 14 ans après, le bilan est lourd et la menace toujours aussi importante. Plus de 20.000 morts de 2002 jusqu’aujourd’hui, des centaines de milliers de déplacés dans le nord du pays. Lors de son intervention à la tribune de l’ONU, le président nigérian avait sollicité l’appui de la communauté internationale dans la lutte contre le groupe Boko Haram. Mais une chose est certaine, l’issue du combat contre la secte islamiste ne réside pas uniquement dans les offensives militaires. Il serait peut-être temps pour le gouvernement de songer à une nouvelle stratégie.

2,095 total views, 21 views today

Cliquez ici pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cliquer et profiter
Haut