Nigéria

Le président de la BAD au Nigeria : 4,1 milliards de dollars pour relancer l’économie nigériane

Le président de la BAD a effectué sa première visite officielle au Nigeria le 26 septembre 2016. Cette visite de la Banque Africaine de Développement intervient dans un contexte de crise financière qui frappe la première puissance économique du continent noir. A l’issue de cette rencontre avec les autorités nigérianes, un prêt de 4,1 milliards de dollars américains sera accordé au gouvernement nigérian pour l’aider à la relance d’une économie en perte de vitesse.

Le président de la BAD était en déplacement au Nigeria le lundi 26 septembre 2016 pour une séance de travail avec le gouvernement fédéral. Il s’agit de la première visite officielle d’Akinwumi Adesina dans son pays d’origine, après sa prise de fonction en septembre 2015. Bonne nouvelle pour l’économie nigériane puisque la Banque Africaine de Développement a décidé de venir financièrement en aide à la première puissante économique de l’Afrique. Sur la période de 2016 à 2017, Akinwumi Adesina s’est engagé à accorder une aide financière totale de 4,1 milliards de dollars au gouvernement fédéral. Ce prêt vient à point nommé pour l’économie nigériane fragilisée depuis 2014 par la chute du coût du baril de pétrole sur le marché international. C’est pour cette raison que cette assistance financière a été hautement saluée par les autorités nigérianes : « Nous sommes très reconnaissants du soutien de la Banque », a souligné Kemi Adeosun, la ministre des finances de l’Etat fédéral.

Une aide d’urgence de la BAD au Nigeria

Avant le prêt des 4,1 milliards de dollars, l’Etat le plus peuplé d’Afrique bénéficiera très bientôt d’une première tranche d’aide financière dont le montant est estimé à 1 milliard de dollars avec un taux de concession fixé à 1,2%. Pour que cet appui financier soit approuvé dans les plus brefs délais, le président de la BAD s’est engagé à soumettre le programme d’aide au conseil d’administration de l’institution bancaire d’ici un mois. Dans les années à venir, la banque envisage de mobiliser d’énormes ressources financières pour voler au secours de l’économie nigériane en perte de vitesse. Au titre des actions qui seront menées par la Banque Africaine de Développement en faveur du Nigéria, un plan d’aide de 300 millions de dollars pour soutenir un programme d’emploi jeune, une aide de 200 millions de dollars pour la reforme de secteur agricole ou encore le don d’un millions de dollars pour soutenir l’aide humanitaire dans le nord du pays âprement frappé par la famine.

L’économie nigériane au bord de l’essoufflement ?

La crise qui frappe l’économie nigériane remonte à l’année 2014. Le pays le plus peuplé d’Afrique a été durement frappé par la chute brutale du prix du baril de pétrole sur le marché mondial il y’a deux ans de cela. Et cela à juste raison car les revenus du gouvernement nigérian reposent en grande partie (70%) sur ses revenus pétroliers. A ce jour, le coût du baril reste toujours sous le seuil des 45 dollars au niveau mondial selon l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP). A cela s’ajoute la crise liée à la dévaluation du Naira dans laquelle Aliko Dangote a perdu 3,7 milliards de dollars en 24 heures. Sur le marché des devises mondiales, le dollar s’échangeait contre 305,5 unités de nairas.  Le Nigeria, première économie du continent africain va mal. L’un des derniers indicateurs de cette fébrilité date de février 2016, période au cours de laquelle l’Etat fédéral perdait sa place de 1er pays producteur de pétrole en Afrique au profit de l’Angola. Espérons que les nombreuses perfusions financières de la BAD seront assez suffisantes pour relancer la plus grande machine économique d’Afrique.

1,810 total views, 18 views today

Cliquez ici pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cliquer et profiter
Haut