Kaaris : tout sur le retour au pays natal

Gnakouri Okou alias Kaaris a fait son grand retour au pays le weekend dernier. Le rappeur française d’origine ivoirienne a offerte au public de Côte d’Ivoire, un concert tout feu tout flamme.

C’était le vendredi 18 août au Palais de la Culture de Treichville à Abidjan. Ce jour-là le Palais de la Culture a refusé du monde tellement l’affluence dépassait ses capacités d’accueil. Les Ivoiriens ont tenu à honorer l’artiste qui représente si fièrement les couleurs nationales en Hexagone. Revenons sur ce concert inédit au pays natal de Zongo le Dozo.

Kaaris ce musicien Ivoirien, Kaaris n’a pas qu’exploser le micro au soir du vendredi 18 août 2017. C’est aussi un homme de cœur qui a posé des actions sociales notables en amont et en aval de son concert. Bien plus encore, il a tenu à rencontrer les autorités de son pays afin de s’enquérir de la santé de celui-ci.

Le concert inoubliable du fils prodige

Le concert de Kaaris s’est tenu le vendredi dernier au Palais de la culture à Abidjan sous le coup de 17 heures. Ce jour-là la salle des 4000 places a refusé du monde tellement l’affluence était énorme. Portables allumés, tee-shirt de la sélection nationale de football en mains, les spectateurs ont répondu bien présents. A chacun de ses hits, la foule l’accompagne avec succès. « Nador » ou « Tchoin » sont quelques titres qui ont fait trembler le Palais de la Culture de Treichville. Pendant son concert, l’artiste a fait un geste qui a beaucoup touché le public. Il s’est mis à genoux pour demander pardon après qu’un fan a été tabassé par un vigile. Le fan essaie juste d’avoir accès à son idole comme cela est de coutume. « C’est du n’importe quoi » aurait soutenu le rappeur à l’endroit du vigile.

Les fans se sont prononcés

Pour la plus part des fans qui ont eu le privilège d’avoir été les témoins de ce concert inédit, celui-ci a dépassé toutes leurs espérances. « Vraiment je me sens encore la bas. C’était du ouf » s’exclame un internaute. « C’était le meilleur concert de l’année pour moi. Vraiment historique, le palais a failli tomber. Force à toi » affirme un autre. Pour tous ces fans, Kaaris n’est plus seulement qu’un rappeur français d’origine ivoirienne, mais un Elephant tout court. Il porterait sur ses épaules l’espoir de tout un pays et représenterait les couleurs nationales au plus haut niveau du rap français.

Visites et actions sociales lors de son séjour

Le retour au pays natal de Zongo le Dozo n’a pas été que musical. En effet, l’artiste en a profité pour se rendre à l’ONG La Case des Enfants lancé par la fondation Children of Africa de la Première Dame de Côte d’Ivoire Dominique Ouattara. Il a aussi été reçu par les autorités ivoiriennes dont le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly et le Colonel Watao. Ce dernier a d’ailleurs été cité dans un de ses sons en ses termes « Gradé comme le commandant Wattao ». Pour finir il s’est aussi entretenu avec les artistes ivoiriens à l’instar de DJ Arafat avec lequel les followers demandent qu’il fasse un featuring.
Kaaris alias Zongo le Dozo s’est dit fiers de ses Dozos et Dozettes (entendez par là ses fans) pour l’accueil à lui réservé. Le retour au pays natal sera certainement un moment inoubliable pour le rappeur ivoirien. Maintenant plus que jamais Kaaris représente l’Elephant de la musique ivoirienne à l’étranger et particulièrement en France. Force à l’artiste et bon retour en France pour une carrière encore plus ascendante.

287 total views, 8 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Scandale.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !